Vous lisez : Le système des « feux rouges » est rejeté par le Parlement européen
Actualités Aliments

Le système des « feux rouges » est rejeté par le Parlement européen

Temps de lecture : Moins d'une minute

Date de publication : 22 juin 2010 / Date de mise à jour : 03 février 2017

Le système des « feux rouges » est rejeté par le Parlement européen


Lecture
Zen

Le Parlement européen adopte un projet pour de nouvelles règles d’étiquetage. Il souhaite « des règles plus claires pour mieux informer le consommateur. »

L’indication des valeurs nutritionnelles sur les emballages devient obligatoire. Cette information doit mentionner la quantité de protéines, de sucres lents, de sucre, de graisse, les graisses saturées, les graisses hydrogénées trans, le sel et les calories. Les teneurs doivent être affichées pour 100g ou 100 mL de produit. Cependant, les PME et les petits producteurs sont dispensés de cette obligation.
Le système des « feux rouges » est rejeté. Il proposait d’afficher un feu tricolore qui reflète la qualité « diététique » de l’aliment.
Les « bienfaits » allégués devront être vérifiables. Ils devront toujours être validés par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).
Les appellations d’origine et les « alcopops » (mélanges acloolisés et sucrés destinés aux jeunes) sont également concernés.

Pour en savoir plus, consultez l’actualité du Parlement européen ou le texte complet de la résolution.

Praesent odio libero dolor. Lorem ut elit. ultricies