Vous lisez : Avis et Rapport de l’Anses sur les compléments alimentaires destinés aux sportifs
Actualités Populations

Avis et Rapport de l’Anses sur les compléments alimentaires destinés aux sportifs

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 26 décembre 2016 / Date de mise à jour : 14 septembre 2017

Avis et Rapport de l’Anses sur les compléments alimentaires destinés aux sportifs


Lecture
Zen

L’Anses publie un avis et rapport d’expertise : « Les compléments alimentaires destinés aux sportifs. »

L’avis et le rapport portent exclusivement sur les compléments alimentaire qui visent le développement de la masse musculaire ou le diminution de la masse grasse. Les substances non interdites sont passées en revue (protéines, BCAA, HMB, créatine, tribulus, L-carnitine, …), ainsi que certaines substances interdites (éphédrine, sibutramine, …), et plusieurs effets indésirables des uns ou des autres.

Il est notamment rappelé l’importance d’acheter des produits comportant la norme AFNOR NF V 94-001 qui garantit l’absence de substance dopante.

Nous reproduisons ici, les recommandations émises dans la conclusion du rapport (p.61-62) :

Le groupe de travail « Nutrivigilance » émet les recommandations suivantes :

  • Les compléments alimentaires destinés aux sportifs sont déconseillés chez les sujets présentant des facteurs de risque cardiovasculaire ou souffrant d’une cardiopathie ou d’une altération de la fonction rénale ou hépatique.
  • Ils sont déconseillés chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou allaitantes.
  • Les compléments alimentaires destinés aux sportifs contenant de la caféine sont déconseillés chez les sujets adultes sensibles aux effets de cette substance.
  • La consommation concomitante de plusieurs compléments alimentaires ou leur association avec des médicaments est déconseillée.
  • La consommation de compléments alimentaires destinés aux sportifs doit être signalée à son médecin et son pharmacien.
  • Les sportifs doivent être particulièrement attentifs à la composition des produits consommés et privilégier les produits conformes à la norme AFNOR NF V 94-001 (juillet 2012).
  • Les consommateurs et les intermédiaires de vente doivent privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics (conformité à la réglementation française, traçabilité, identification du fabricant).
  • Des études complémentaires sur le devenir dans l’organisme et la toxicité à long terme des extraits de plantes et de certaines substances présents dans les compléments alimentaires
    destinés aux sportifs sont nécessaires.
  • Une amélioration de la coopération internationale sur la surveillance des effets indésirables associés à la consommation des compléments alimentaires destinés aux sportifs doit être mise
    en œuvre. »

Consulter le document complet : Avis et Rapport de l’ ANSES « Complément alimentaires destinés aux sportifs ».

Vous pourriez être intéressé(e) par

commodo Praesent elementum odio neque. mattis venenatis mattis Curabitur commodo