Vous lisez : Apport énergétique et mortalité
Études Pathologies

Apport énergétique et mortalité

Temps de lecture : Moins d'une minute

Date de publication : 12 décembre 2016 / Date de mise à jour : 20 décembre 2016

Apport énergétique et mortalité


Lecture
Zen

Lee PH, et al. Public Health Nutr 2016. Doi:10.1017/S1368980016001750.

L’association entre besoins énergétiques évalués selon la formule de Harris-Benedict (2 002 kcal/j en moyenne) d’une part, apports énergétiques réels (1 666 kcal/j en moyenne) d’autre part, et mortalité a été étudiée sur près de 5 000 participants de 60 ans et plus de la cohorte NHANES 3. Sur 10 ans de suivi, 61 % de décès ont été enregistrés dont près de 52 % liés à une maladie cardiovasculaire (MCV). Par rapport aux apports du 1er quartile (les plus faibles), seuls ceux du 4e quartile sont inversement associés avec la mortalité toutes causes confondues et par MCV des participants. De même, par rapport au 1er quartile des besoins, tous participants des autres quartiles ont un risque de mortalité plus faible. Quel que soit le besoin énergétique, l’apport énergétique est inversement associé à la mortalité toutes causes confondues et par MCV.

Vous pourriez être intéressé(e) par

ut luctus quis, libero nec Sed Praesent sed id efficitur. in