Vous lisez : Cancer de l’œsophage : le calcium protecteur
Études Pathologies

Cancer de l’œsophage : le calcium protecteur

Temps de lecture : Moins d'une minute

Cancer de l’œsophage : le calcium protecteur


Lecture
Zen

Li Q, et al. Nutrients 2017;9:510. Doi:10;3390/nu9050510.

Des apports élevés en calcium alimentaire auraient un effet protecteur vis-à-vis du cancer épidermoïde de l’œsophage chez les Asiatiques.

Ainsi, une vaste méta-analyse portant sur 17 études, incluant 3 396 cas de cancer de l’œsophage (CO) et 346 815 sujets contrôles, a montré que des apports élevés en calcium, en comparaison avec des apports plus faibles, seraient inversement associés avec le risque de CO (OR = 0,80 [IC 95 % : 0,71-0,91] ; I2 = 33,6 %).

À LIRE ÉGALEMENT

Cet effet protecteur serait valable sur les CO de type épidermoïde, mais pas en cas d’adénocarcinome. Il est retrouvé chez les populations asiatiques mais pas en Europe ou aux États-Unis.