Vous lisez : Cancer de l’œsophage : le calcium protecteur
Études Pathologies

Cancer de l’œsophage : le calcium protecteur

Temps de lecture : Moins d'une minute

Date de publication : 18 septembre 2017 / Date de mise à jour : 11 février 2019

Cancer de l’œsophage : le calcium protecteur


Lecture
Zen

Li Q, et al. Nutrients 2017;9:510. Doi:10;3390/nu9050510.

Des apports élevés en calcium alimentaire auraient un effet protecteur vis-à-vis du cancer épidermoïde de l’œsophage chez les Asiatiques.

Ainsi, une vaste méta-analyse portant sur 17 études, incluant 3 396 cas de cancer de l’œsophage (CO) et 346 815 sujets contrôles, a montré que des apports élevés en calcium, en comparaison avec des apports plus faibles, seraient inversement associés avec le risque de CO (OR = 0,80 [IC 95 % : 0,71-0,91] ; I2 = 33,6 %).

Cet effet protecteur serait valable sur les CO de type épidermoïde, mais pas en cas d’adénocarcinome. Il est retrouvé chez les populations asiatiques mais pas en Europe ou aux États-Unis.

Vous pourriez être intéressé(e) par

et, neque. efficitur. nec Phasellus amet, risus