Vous lisez : Maladie de Kawasaki : le soja en cause ?
Études Aliments

Maladie de Kawasaki : le soja en cause ?

Temps de lecture : Moins d'une minute

Date de publication : 08 août 2016 / Date de mise à jour : 20 décembre 2016

Maladie de Kawasaki : le soja en cause ?


Lecture
Zen

Portman MA, et al. Nutr Res 2016. Doi :10.1016/j.nutres.2016.04.002.

L’étiologie de la maladie de Kawasaki (MK), une inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins pouvant atteindre les coronaires, est mal connue et impliquerait des facteurs génétiques et environnementaux (agent toxique). Cette étude cas-témoin menée sur 400 enfants à Seattle a mis en évidence une augmentation significative du risque de MK chez les plus gros consommateurs d’isoflavones de soja et notamment de génistéine. Chez ces derniers, le risque est multiplié par 7 ou 8 si, en outre, ils sont d’origine asiatique. En revanche, aucune association significative n’est retrouvée avec l’alimentation de la mère, que ce soit pendant la grossesse ou l’allaitement.

Vous pourriez être intéressé(e) par

leo. libero dolor risus ut ipsum ut commodo elit. consectetur Aenean venenatis