Vous lisez : Les peptides bioactifs du lait : un atout pour la santé humaine ?
Études Aliments

Les peptides bioactifs du lait : un atout pour la santé humaine ?

Temps de lecture : 2 minutes

Les peptides bioactifs du lait : un atout pour la santé humaine ?


Lecture
Zen

MOHANTY, DP. MOHAPATRA, S. MISRA, S. « et col. » Milk derived bioactive peptides and their impact on human health – A review. Saudi Journal of Biological Sciences, 2016, 23, p. 577–583 (doi: 10.1016/j.sjbs.2015.06.005).

Les peptides bioactifs sont des séquences protéiques de deux à vingt acides aminés, inactives au sein des molécules précurseurs, mais qui présentent des activités régulatrices des fonctions biologiques après leur libération. Toutes les protéines laitières, issues des différentes espèces, en sont particulièrement bien dotées.

Une revue de littérature récapitule les mécanismes de libération des peptides bioactifs dérivés des protéines laitières, ainsi que leurs rôles potentiels sur la santé humaine.

À LIRE ÉGALEMENT

Les peptides bioactifs du lait peuvent être libérés :

  • in vivo, sous l’action des enzymes digestives, au cours de la digestion gastro-intestinale ;
  • in vitro, sous l’action de bactéries lactiques au cours de la fermentation microbienne ou par hydrolyse enzymatique.

Cinq catégories de peptides bioactifs laitiers sont répertoriées par les auteurs de la revue en fonction de leur action biologique spécifique :

  1. Une activité antimicrobienne a été mise en évidence chez de nombreux peptides bioactifs du lait. Ces peptides antimicrobiens ont révélé des propriétés inhibitrices du caractère pathogène de plusieurs bactéries, y compris Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Listeria monocytogenes ou encore différentes salmonelles. Une activité de la lactoferrine et de ses dérivés a également été observée  in vitro contre plusieurs virus, en particulier des virus hépatiques, poliovirus et rotavirus.
  2. Les peptides immunomodulateurs ont la capacité de réguler la réponse immunitaire par différents mécanismes. Plusieurs peptides bioactifs issus de la caséine ou du lactosérum ont montré leur aptitude à stimuler la prolifération des lymphocytes, la phagocytose par les macrophages, la synthèse d’anticorps ou encore à réguler la production de cytokines pro-inflammatoires.
  3. Les peptides anti-hypertensifs ont la faculté d’inhiber l’enzyme de conversion de l’angiotensine impliquée dans la régulation de la pression artérielle. Ces peptides sont le plus souvent dérivés de caséines humaine ou bovine. Ils pourraient représenter une alternative naturelle intéressante pour contrôler l’hypertension artérielle.
  4. Les peptides opioïdes agissent comme des régulateurs des systèmes nerveux central et périphérique. Ils peuvent avoir des effets agonistes ou antagonistes et jouent un rôle en particulier dans la sécrétion d’insuline et de somatostatine. Par leurs actions sur les hormones digestives, ces peptides pourraient être utiles à la régulation de l’appétit et au contrôle du poids.
  5. Les peptides laitiers antioxydants, constitués d’acides aminés hydrophobes, ont la capacité de limiter la peroxydation des lipides en piégeant les radicaux libres ou en inhibant leur formation.

Les systèmes digestif, cardiovasculaire, immunitaire et nerveux sont autant de cibles pouvant bénéficier des effets positifs des peptides bioactifs laitiers. De nouvelles études sont malgré tout nécessaires avant d’envisager un usage clinique ou une incorporation au sein d’aliments fonctionnels. En effet, l’allergénicité et la toxicité potentielle des peptides bioactifs laitiers, ainsi que la stabilité de leurs actions sont encore des pistes de recherche à explorer.

mattis Curabitur eget lectus ut massa mattis consectetur libero