Vous lisez : Le petit déjeuner et le lait sont associés à un meilleur statut pondéral chez l’enfant.
Études Populations

Le petit déjeuner et le lait sont associés à un meilleur statut pondéral chez l’enfant.

Temps de lecture : 1 minute

Le petit déjeuner et le lait sont associés à un meilleur statut pondéral chez l’enfant.


Lecture
Zen

KOCA T, Eur J Pediatr 2017;176(9):1251-1257. doi: 10.1007/s00431-017-2976-y.

La consommation de lait chez l’enfant d’âge scolaire semble protéger du surpoids, alors que l’absence de petit déjeuner augmente son risque d’apparition.

Une étude transversale a été réalisée en Turquie auprès de plus de 7000 enfants âgés de 6 à 18 ans, afin d’étudier leurs habitudes concernant la prise d’un petit déjeuner et la consommation de produits laitiers. Les associations avec les Z-scores d’IMC (Indice de Masse Corporelle) ont également été examinées (Z-score = différence entre la valeur individuelle et la médiane de la population de référence de l’OMS, divisée par l’écart-type de cette population de référence).

À LIRE ÉGALEMENT

Les résultats montrent que 62,6 % des enfants inclus prennent un petit déjeuner quotidiennement. Cette habitude est plus fréquente chez les garçons (64,5 %) que chez les filles (60,7 %) et diminue avec l’âge (79,1 % chez les 6-11 ans vs. 52,1 % chez les 12-18 ans) (P < 0,0001). Les enfants présentant un surpoids ou une obésité (Z-score d’IMC > 1 écart-type) sont plus nombreux à ne jamais prendre de petit déjeuner comparativement à ceux de poids normal (voir figure).

Le petit déjeuner et le lait sont associés à un meilleur statut pondéral chez l’enfant.

Concernant les produits laitiers, 40,1 % des enfants consomment quotidiennement du lait, 40,3 % des yaourts et 55 % du fromage. Seul 0,9 % de l’échantillon déclare ne pas consommer de produits laitiers. La consommation de lait est associée négativement avec les Z-scores d’IMC (P < 0,001) suggérant un effet protecteur du lait vis-à-vis du surpoids et de l’obésité, indépendamment des consommations de fromage et de yaourt.

En conclusion, cette étude turque met en avant chez l’enfant d’âge scolaire l’importance de promouvoir la prise d’un petit déjeuner, en particulier chez les filles et les adolescents. La consommation de lait semble de la même façon avoir un effet protecteur de l’apparition du surpoids et de l’obésité.

leo dolor. fringilla id venenatis, risus in Curabitur massa