Vous lisez : Cuivre

Cuivre


Lecture
Zen

Le cuivre (Cu) est un oligoélément essentiel soumis à une régulation homéostatique. Il intervient en tant que composant de nombreuses métalloenzymes (cuproenzymes) engagées dans des réactions d’oxydo-réduction : cytochrome c oxydase, amines oxydases, superoxyde dismutase. Le cuivre intervient dans la qualité des cartilages et l’intégrité du tissu conjonctif, la minéralisation osseuse, la régulation de neurotransmetteurs, la fonction cardiaque, les mécanismes immunitaires et le métabolisme du fer. Enfin, le cuivre joue un rôle ambivalent dans le stress oxydant : il est cofacteur de la superoxyde dismutase (Cu, Zn, SOD), dont l’activité est déterminante dans la réduction de la concentration d’anions superoxyde et ainsi que dans la lutte contre les effets des espèces réactives dérivées de l’oxygène (ERDO), mais, inversement, sous forme libre (en tant que métal de transition), il peut être à l’origine de la production d’ERDO.

Les abats, les crustacés, les mollusques et les céréales sont des bonnes sources de cuivre.

ipsum id Lorem mattis eget libero elementum in quis consequat. nunc