Vous lisez : AVIS de l’ANSES relatif au risque d’excès d’apport en iode lié à la consommation d’algues dans les denrées alimentaires.
Rapports Aliments

AVIS de l’ANSES relatif au risque d’excès d’apport en iode lié à la consommation d’algues dans les denrées alimentaires.

Temps de lecture : Moins d'une minute

Date de publication : 24 septembre 2018 / Date de mise à jour : 01 août 2019

AVIS de l’ANSES relatif au risque d’excès d’apport en iode lié à la consommation d’algues dans les denrées alimentaires.


Lecture
Zen

L’Agence recommande de privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics pour tous les aliments et les compléments alimentaires à base d’algues. Elle déconseille leur consommation en cas de dysfonctionnement thyroïdien, cardiopathie, insuffisance rénale, prise d’un médicament contenant de l’iode ou du lithium, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes, sans avis médical. Cette consommation n’est pas non plus pertinente dans le cadre de la correction d’une déficience en iode.

Lire l’avis

ut lectus Aenean id dictum risus Praesent vulputate, eget venenatis, Lorem