Vous lisez : Dépistage de l’obésité de l’enfant : les recommandations américaines
Rapports Pathologies

Dépistage de l’obésité de l’enfant : les recommandations américaines

Temps de lecture : 2 minutes

Dépistage de l’obésité de l’enfant : les recommandations américaines


Lecture
Zen

US PREVENTIVE SERVICES TASK FORCE, GROSSMAN, DC. BIBBINS-DOMINGO, K. « et col. » Screening for Obesity in Children and Adolescents: US Preventive Services Task Force Recommendation Statement. JAMA, 2017, 317, 23, p. 2417-2426 (doi: 10.1001/jama.2017.6803).

Le dépistage de l’obésité est recommandé chez l’enfant à partir de 6 ans. Les interventions comportementales intensives sont à favoriser chez l’enfant obèse dans un objectif de perte de poids.

La task force des US Preventive Services met à jour ses recommandations à destination des professionnels de santé, concernant le dépistage de l’obésité chez l’enfant de plus de 6 ans aux Etats-Unis.

Les auteurs préconisent de dépister tous les enfants de plus de 6 ans et les adolescents. Une attention toute particulière doit cependant être apportée à ceux présentant un ou plusieurs des facteurs de risque suivant :

  • obésité parentale ;
  • faible qualité de l’alimentation ;
  •  niveau d’activité physique bas ;
  •  activités sédentaires élevées ;
  •  troubles du sommeil ;
  •  faible revenu familial.

Le calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est recommandé pour effectuer le dépistage. Un enfant sera considéré comme obèse si son IMC est supérieur ou égal au 95e percentile des références américaines pour un âge et un sexe définis.

Pour les enfants présentant une obésité, le suivi d’une intervention comportementale globale et intensive est recommandé. Pour aboutir à une perte de poids, les auteurs recommandent que cette intervention présente les caractéristiques suivantes :

  • durée totale de 26 heures ou plus sur une période de 2 à 12 mois ;
  •  sessions individuelles, en famille et en groupes, à destination de l’enfant et de ses parents ;
  • contenu éducatif portant sur l’alimentation équilibrée, l’activité physique adaptée, la compréhension des étiquettes alimentaires et sur le contrôle des stimuli (limitation de l’accès aux aliments trop tentants et du temps d’écran) ;
  •  sessions d’activité physique supervisées ;
  •  approche basée sur la fixation d’objectifs, l’autosurveillance, la résolution de problèmes pour atteindre les objectifs fixés et le renforcement positif ou récompense ;
  •  intervention menée par une équipe pluridisciplinaire (pédiatres, physiothérapeutes, diététiciens, psychologues).

Les auteurs évaluent comme étant minimes les risques liés au dépistage de l’obésité chez l’enfant de plus de 6 ans ainsi que ceux liés aux interventions comportementales à destination des enfants présentant une obésité. Par ailleurs, ils indiquent que l’usage de médicaments chez l’enfant n’est pas recommandé pour perdre du poids.

Ces recommandations de l’US Preventive Services Task Force, à destination des professionnels de santé, viennent s’ajouter à celles émises en 2015 par le centre de contrôle et de prévention de l’obésité et du surpoids des Etats-Unis (CDC), incluant par exemple la promotion de l’allaitement maternel ou encore la réduction de la taille des portions pour prévenir l’obésité durant l’enfance.

83ea918ed3c4294cec655adeea707461$$$$$$$$$$$$$$$$$$$