Vous lisez : Pour les enfants, préférer le fruit à son jus
Rapports Aliments

Pour les enfants, préférer le fruit à son jus

Temps de lecture : 1 minute

Pour les enfants, préférer le fruit à son jus


Lecture
Zen

Heyman MB, Abrams S. Pediatrics 2017;139(6):e20170967.

La consommation de jus de fruits pendant l’enfance devrait être réduite au profit de celle de fruits entiers, selon l’Académie américaine de pédiatrie qui vient de publier ses recommandations sur la consommation de jus de fruits chez l’enfant.

Cinq recommandations s’adressent directement aux familles :

  • ne pas introduire les jus avant l’âge de 1 an ;
  • limiter la consommation quotidienne de jus à 118 mL entre 1 et 3 ans, 177 mL entre 4 et 6 ans et 236 mL après 7 ans ;
  • servir les plus petits dans un verre plutôt que dans un biberon afin d’éviter une consommation en continu ;
  • encourager la consommation de fruits entiers plutôt que de jus afin de favoriser l’ingestion de fibres et une prise calorique plus lente ;
  • consommer des jus pasteurisés pour pallier les risques bactériologiques.

Trois recommandations concernent les pédiatres et professionnels de santé :

  • surveiller la quantité de jus consommée en cas de malnutrition (par excès ou carence), de diarrhées chroniques ou autres troubles digestifs et dans le cadre de la prévention des caries dentaires ;
  • réduire la consommation de jus chez le jeune enfant et l’éliminer chez ceux en surpoids ou de petit poids ;
  • expliquer systématiquement aux familles la différence entre les jus de fruits et les autres boissons à base de fruits.

Le rôle des parents et des professionnels de santé est primordial pour limiter la consommation de jus de fruits chez l’enfant et prévenir la surconsommation calorique qui lui est associée.

333305018cf1e4507079e8a059974467VVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV