Vous lisez : Probiotiques : quels intérêts pour les sportifs ?
Rapports Populations

Probiotiques : quels intérêts pour les sportifs ?

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 16 mars 2020 / Date de mise à jour : 17 mars 2020

Probiotiques : quels intérêts pour les sportifs ?


Lecture
Zen

JÄGER, R. MOHR, AE. CARPENTER, KC. « et col. » International Society of Sports Nutrition Position Stand: Probiotics. Journal of the International Society of Sports Nutrition, 2020, 16, 62, doi: 10.1186/s12970-019-0329-0.

Certains probiotiques peuvent avoir des effets bénéfiques pour la population sportive : réduction des épisodes infectieux, préservation de la barrière intestinale ou encore amélioration de la récupération musculaire.

La Société Internationale de Nutrition Sportive (ISSN) publie sa position officielle concernant les effets de la supplémentation en probiotiques chez le sportif, pour optimiser sa santé, ses performances et sa récupération.

  1. L’ISSN définit les probiotiques comme des micro-organismes vivants qui, administrés en quantités adéquates, peuvent entraîner des bénéfices pour la santé de l’hôte, les effets sur l’intestin et l’immunité étant les plus étudiés. Même si les différents probiotiques agissent selon des mécanismes de base similaires, leurs bienfaits spécifiques dépendent de la souche et de la dose administrée.
  2. Les sportifs présentent des compositions de microbiote intestinal différentes comparativement aux personnes sédentaires, en raison des quantités d’exercices réalisés et de protéines consommées. Les données existantes ne permettent pas de dire si ces différences ont un impact sur l’efficacité des probiotiques. L’ISSN ajoute que, chez les sportifs, certaines souches de probiotiques peuvent augmenter l’absorption de nutriments clés, tels que les acides aminés, améliorant ainsi les propriétés de nombreux composants alimentaires.
  3. L’administration de souches spécifiques de probiotiques chez le sportif peut avoir des impacts bénéfiques, en particulier

a. une réduction du nombre d’épisodes infectieux des voies respiratoires supérieures, de leur gravité et de leur durée, ces infections chez le sportif faisant souvent suite à une charge excessive d’entraînement, au stress ou encore à l’exposition à des conditions environnementales extrêmes ;
b. une préservation de l’intégrité de la fonction barrière intestinale. Celle-ci peut en effet être mise à mal chez le sportif, en particulier par des exercices intenses et prolongés dans la chaleur, qui augmentent la perméabilité intestinale, pouvant ainsi entraîner une toxémie systémique ;
c. une amélioration de la récupération musculaire, par l’administration de souches probiotiques anti-inflammatoires.

    1. Des études précliniques et quelques premières études chez l’humain ont montré d’autres effets potentiels des probiotiques, intéressants pour la population sportive, par exemple :
      • une amélioration de la composition corporelle,
      • une réduction de la baisse liée à l’âge du taux de testostérone,
      • une baisse des concentrations de cortisol, indiquant une meilleure réponse au stress,
      • une diminution de la sécrétion d’acide lactique,
      • une hausse de la synthèse de neurotransmetteurs.

      Ces potentiels effets doivent être confirmés par des études de validation chez l’humain et en particulier dans les populations sportives.

      1. La dose efficace minimale et le mode d’administration d’une souche de probiotique sont déterminés par les études de validation qui lui sont spécifiques. Les étiquettes des produits contenant des probiotiques doivent indiquer le genre, l’espèce et la souche de chaque microorganisme vivant, ainsi que les quantités estimées de chaque souche probiotique à la date limite de consommation du produit (mesurées en Unités Formant Colonies ou UFC).

      L’ISSN conclut qu’une consommation régulière de probiotiques spécifiques peut avoir des effets bénéfiques chez le sportif. Elle encourage les consommateurs à utiliser des souches de probiotiques dont les intérêts pour le sportif sont validés par la recherche clinique.

      libero Praesent diam massa commodo ut accumsan risus.