Vous lisez : Protéines et sport, recommandations américaines et canadiennes
Rapports Aliments

Protéines et sport, recommandations américaines et canadiennes

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 21 mars 2016 / Date de mise à jour : 09 janvier 2017

Protéines et sport, recommandations américaines et canadiennes


Lecture
Zen

Academy of Nutrition and Dietetics, Dietitians of Canada and American College of Sports Medicine, Position of the Academy of Nutrition and Dietetics, Dietetians of Canada, and the American College of Sports Medicine : Nutrition and Athletic Performance, 2016, Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics; 116(3):501-528.

L’académie de nutrition et diététique américaine, les diététiciens du Canada et la société américaine de médecine du sport* ont pris position sur les grands axes de prise en charge nutritionnelle des sportifs. Le « position paper » précise notamment les apports recommandés en protéines.

C’est d’abord l’apport protéique quotidien moyen qui compte

Pour tous les sportifs, l’apport recommandé en protéines est compris entre 1,2 et 2,0g/kg/jour**. Cette recommandation est moins précise mais cohérente avec celle que nous rapportions dans l’article « Besoin en protéines des sportifs » fondé principalement sur l’expertise du Pr Xavier Bigard, lequel avait rédigé le chapitre concernant le sport dans les ANC en protéines parus en 2007.

C’est aussi une question de timing

Consommer 15 à 25g de protéines de haute valeur biologique dans la phase précoce de récupération (de 0 à 2h après l’effort) optimise la synthèse protéique musculaire. Pour être précis, on peut recommander un apport compris entre 0,25 et 0,3g/kg. Il peut s’agir de lait ou d’une boisson à base de protéines de lait. Cet apport protéique de récupération doit être compris dans l’apport quotidien.
A lire pour en savoir plus sur la collation protéique de récupération.

La qualité des protéines compte

A ce jour, les protéines laitières semblent plus intéressantes que les autres protéines testées. Cela s’expliquerait par sa richesse en leucine, ainsi que la cinétique d’absorption de l’ensemble des acides aminés branchés dans les boissons à base de lait.
En effet, la consommation régulière de protéines laitières après l’entraînement en résistance est efficace pour augmenter la force musculaire et contribue à des changements favorables de la composition corporelle.

Un apport élevé est indiqué en cas de convalescence

Enfin, en cas de restriction calorique ou de convalescence suite à une blessure, maintenir temporairement un apport de 2,0g/kg/jour contribue à prévenir la perte de masse musculaire.

Pour tous les nutritionnistes du sport, la consultation intégrale du « position paper » est fortement recommandée. Celui-ci aborde de nombreux autres aspects (alcool, environnements extrêmes, produits ergogéniques,…) : http://www.eatrightpro.org/resource/practice/position-and-practice-papers/position-papers/nutrition-and-athletic-performance

*Respectivement : Academy of Nutrition and Dietetics, Dietitians of Canada et American College of Sports Medicine
** Il s’agit de kg de poids de corps. Un sportif de 70kg consommera donc entre 1,2×70 et 2,0×70 grammes de protéines par jour.

lectus elementum accumsan consequat. at massa