Vous lisez : Référence nutritionnelle pour la population, intervalle de référence et apport satisfaisant
Rapports Populations

Référence nutritionnelle pour la population, intervalle de référence et apport satisfaisant

Temps de lecture : 3 minutes

Référence nutritionnelle pour la population, intervalle de référence et apport satisfaisant


Lecture
Zen

Anses, Actualisation des repères du PNNS : élaboration des références nutritionnelles, Avis de l’Anses, 2016, 66 pages. Disponible : https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012SA0103Ra-2.pdf

Fini les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC), bienvenue aux nouvelles notions :

  • Référence Nutritionnelle pour la population (RNP),
  • Apport satisfaisant (AS),
  • Intervalle de référence (IR).

Les connaissances scientifiques ont évolué depuis la publication de l’ouvrage de 2001 sur les apports nutritionnels conseillés (Afssa 2001). Les références relatives aux protéines et aux acides gras ont été révisées respectivement en 2007 et 2011 et n’ont donc pas eu à faire l’objet d’une nouvelle actualisation. D’autres références, relatives aux vitamines et minéraux, aux glucides et à l’approche plus globale de l’équilibre entre les macronutriments ont nécessité une mise à jour.

Dans un avis et un rapport de décembre 2016, relatifs à l’actualisation des repères du PNNS, l’Anses a introduit trois nouvelles notions qui prennent la place des anciens ANC : Référence Nutritionnelle pour la population, Apport satisfaisant et Intervalle de référence. En revanche, le Besoin nutritionnel moyen (BNM) et la Limite Supérieure de Sécurité (LSS) sont des notions conservées. Voici leurs définitions.

 

Besoin Nutritionnel Moyen (BNM) :

Besoin quotidien moyen au sein de la population, tel qu’estimé à partir de données individuelles d’apport en relation avec un critère d’adéquation nutritionnelle lors d’études expérimentales.

 

Référence Nutritionnelle pour la Population (RNP) :

Apport quotidien qui couvre le besoin de 97,5% de la population considérée, tel qu’estimé à partir des données expérimentales.

La RNP est calculée à partir de l’estimation des paramètres de la distribution du besoin. Le plus souvent la RNP est estimée à partir du BNM auquel on ajoute deux écart-types, pour déterminer ainsi l’apport qui couvre le besoin de 97,5% de la population. L’écart-type étant le plus souvent estimé à 15% du BNM, la RNP vaut alors 1,3 fois le BNM. Cette définition est consensuelle dans le monde. Elle correspond à celle de l’ancien terme « apport nutritionnel conseillé », ANC, qui était également utilisé par extension pour différents types de références nutritionnelles. Dans un souci de clarté, le terme d’ANC a été abandonné au profit de RNP et de deux nouveaux types de références nutritionnelles : l’apport satisfaisant et l’intervalle de référence.

 

Apport satisfaisant (AS) :

Apport quotidien moyen d’une population ou d’un sous-groupe pour lequel le statut nutritionnel est jugé satisfaisant.

L’AS est la référence nutritionnelle retenue :

  • Quand le BNM et donc la RNP ne peuvent pas être estimés faute de données suffisantes, ce qui correspond à la définition de l’« adequate intake (AI) »
  • Ou quand la valeur de RNP peut être estimée mais n’est pas jugée satisfaisante au regard d’observations de population à long terme établissant que cette RNP ne permet pas de satisfaire des critères de santé qui seraient plus pertinents que les critères utilisés pour estimer le BNM. Ainsi, contrairement à l’AI, l’AS n’est pas seulement envisagé comme substitut de la RNP dans le cas où on ne pourrait pas le calculer. Cette définition tient compte aussi du fait qu’on dispose de plus en plus de données concernant les relations entre l’apport et la modulation du risque de pathologie à long terme.

 

Intervalle de Référence (IR) :

Intervalle d’apports considérés comme satisfaisants pour le maintien de la population en bonne santé. Il s’agit d’une référence nutritionnelle spécifique aux macronutriments énergétiques, exprimée en pourcentage de l’apport énergétique total.

 

Limite Supérieure de Sécurité (LSS) :

Apport journalier chronique maximal d’une vitamine ou d’un minéral considéré comme peu susceptible de présenter un risque d’effets indésirables sur la santé de toute la population.

 

et, Sed libero neque. id Donec