Vous lisez : Santé osseuse : quels sont les effets d’un apport protéique élevé ?
Rapports Nutriments

Santé osseuse : quels sont les effets d’un apport protéique élevé ?

Temps de lecture : 1 minute

Santé osseuse : quels sont les effets d’un apport protéique élevé ?


Lecture
Zen

RIZZOLI, R. BIVER, E. BONJOUR, JP. « et col. » Benefits and safety of dietary protein for bone health—an expert consensus paper endorsed by the European Society for Clinical and Economical Aspects of Osteopororosis, Osteoarthritis, and Musculoskeletal Diseases and by the International Osteoporosis Foundation. Osteoporosis International, 2018, doi: 10.1007/s00198-018-4534-5.

Un apport élevé de protéines chez l’adulte, accompagné d’un apport calcique adéquat, semble plutôt bénéfique pour la santé osseuse.

Les experts de la Société Européenne pour les aspects Cliniques et Economiques de l’Ostéoporose et de l’Arthrose et la Fondation Internationale de l’Ostéoporose ont réalisé une synthèse des récentes revues de littérature et méta-analyses sur les liens entre les apports protéiques et la santé osseuse chez l’adulte. Les effets des apports protéiques élevés (supérieurs aux apports journaliers recommandés qui sont de 0,8 g / kg de poids corporel) ont en particulier été examinés.

Quatre messages principaux sont à retenir de cette synthèse bibliographique :

  1. Le risque de fracture de la hanche semble être diminué lorsque les apports en protéines sont élevés, à condition que la consommation de calcium soit suffisante.
  2. La densité minérale osseuse, qui est un déterminant important de la résistance osseuse, est améliorée lorsque l’apport protéique augmente.
  3. La présence combinée, dans les produits laitiers, de protéines et de calcium a des effets bénéfiques sur l’action des hormones calciotropes, les marqueurs du remodelage osseux et la densité minérale osseuse. D’une façon générale, les effets bénéfiques de la consommation de protéines sur la santé osseuse semblent nécessiter un apport calcique suffisant.
  4. En réponse au débat sur les conséquences possiblement délétères de la consommation importante de protéines animales sur le statut osseux, via la production d’acides, l’accélération de la résorption osseuse et par conséquent de l’ostéoporose, les auteurs mettent en avant qu’aucune preuve scientifique ne permet de conclure à un effet direct de l’augmentation de la charge acide de l’alimentation sur la fragilité osseuse.

Le groupe d’experts conclut qu’un apport protéique élevé chez l’adulte, même au-dessus des recommandations, est plutôt bénéfique pour la santé osseuse, contrairement à un apport insuffisant qui représenterait, quant à lui, un véritable risque.

libero id accumsan in dictum tristique ut sit Praesent vulputate, sed