AccueilArticlesPathologiesAutres pathologiesAVIS de l’ANSES relatif au risque d’excès d’apport en iode lié à la consommation d’algues dans les denrées alimentaires.

AVIS de l’ANSES relatif au risque d’excès d’apport en iode lié à la consommation d’algues dans les denrées alimentaires.

Article
Publié le 24/09/2018
Publié le 24/09/2018
Temps de lecture : 1 minute
Fotolia

L’Agence recommande de privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics pour tous les aliments et les compléments alimentaires à base d’algues. Elle déconseille leur consommation en cas de dysfonctionnement thyroïdien, cardiopathie, insuffisance rénale, prise d’un médicament contenant de l’iode ou du lithium, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes, sans avis médical. Cette consommation n’est pas non plus pertinente dans le cadre de la correction d’une déficience en iode.

Lire l’avis

Nos ressources exclusives
Congrès 2021 de la Société Française de Pédiatrie
Le confinement a-t-il altéré la santé des enfants ? Identifier l’impact du confinement sur la santé des enfants et agir en pratique contre les déséquilibres alimentaires et la sédentarité.
Consulter la page