AccueilArticlesPopulationsVégétarisme et végétalismeLes apports protéiques du végétarien

Les apports protéiques du végétarien

Article
Publié le 07/09/2011
Publié le 07/09/2011
Temps de lecture : 3 minutes
Aliments

Les protéines animales ont une valeur biologique supérieure aux protéines végétales. La consommation d’œufs et de produits laitiers garantit au végétarien un apport protéique de qualité. En se complétant, les céréales et les légumineuses fournissent toutefois un apport quantitativement et qualitativement intéressant.

Les protéines végétales ont en moyenne une digestibilité inférieure à celle des protéines animales et une plus faible teneur en acides aminés indispensables. Ceux-ci sont absolument nécessaires à l’organisme pour la synthèse de ses protéines. Une carence en acides aminés entraîne des problèmes de dénutrition.

Les céréales et les légumineuses sont complémentaires

Les protéines des céréales sont déficientes en lysine, tandis que les protéines des légumineuses le sont en acides aminés soufrés (méthionine et cystéine). De ce fait, les céréales et les légumineuses sont complémentaires et leur consommation conjointe fournit l’ensemble des acides aminés nécessaires.

L’ovo-lacto-végétarien couvre facilement ses besoins en protéines

La protéine d’œuf est la protéine de référence et les produits laitiers fournissent également des protéines de haute valeur biologique. La consommation de 3 produits laitiers par jour quotidiennement et d’œufs régulièrement constitue pour le végétarien la garantie d’un apport protéique adéquat.

Nos ressources exclusives
Congrès 2021 de la Société Française de Pédiatrie
Le confinement a-t-il altéré la santé des enfants ? Identifier l’impact du confinement sur la santé des enfants et agir en pratique contre les déséquilibres alimentaires et la sédentarité.
Consulter la page