AccueilArticlesPopulationsAdolescentsLes protéines animales sont de meilleure qualité

Les protéines animales sont de meilleure qualité

Article
Publié le 12/09/2011
Publié le 12/09/2011
Temps de lecture : 3 minutes
Aliments

La composition des protéines diffère d’un aliment à l’autre. Quelles sont les différences en termes de qualité et d’intérêt nutritionnel ?
La qualité nutritionnelle des protéines alimentaires dépend de leur capacité à fournir les différents acides aminés, et en particulier les acides aminés indispensables, nécessaires au métabolisme et aux synthèses protéiques de l’organisme.

Protéine végétale : des facteurs limitants

Les végétaux sont moins riches en acides aminés indispensables que les aliments d’origine animale et sont déficitaires en certains d’entre eux dits acides aminés limitants. Il s’agit de la lysine pour les produits céréaliers et des acides aminés soufrés (méthionine et cystéine) pour les légumineuses.

Protéine animale : une meilleure valeur biologique

La digestibilité d’une protéine est calculée à partir de la différence entre l’apport en azote et la perte fécale après ingestion de cette protéine. La valeur biologique représente elle la quantité de protéine « retenue » par l’organisme après absorption. Le PD-CAAS* est une autre mesure de la qualité des protéines. C’est un indice qui apprécie l’aptitude d’une protéine à couvrir les besoins en acides aminés indispensables.

Les protéines animales sont plus riches et mieux équilibrées en acides aminés indispensables que les protéines d’origine végétale, ont une meilleure digestibilité, une meilleure valeur biologique et un PD-CAAS supérieur.

*protein digestibility corrected amino acid score

Cet article fait partie de notre dossier
Nos ressources exclusives
Congrès 2021 de la Société Française de Pédiatrie
Le confinement a-t-il altéré la santé des enfants ? Identifier l’impact du confinement sur la santé des enfants et agir en pratique contre les déséquilibres alimentaires et la sédentarité.
Consulter la page