AccueilBrèves scientifiquesPathologiesA qui s’adresse le régime sans gluten ?

A qui s’adresse le régime sans gluten ?

Brèves scientifiques
Publié le 08/11/2021
Publié le 08/11/2021
Temps de lecture : 5 minutes
A qui s’adresse le régime sans gluten ?
Shutterstock

Le suivi d’un régime sans gluten ou sans blé est recommandé aux personnes souffrant de troubles spécifiques tels que la maladie cœliaque ou l’allergie au blé. En dehors de ces situations, le régime sans gluten ne présente pas d’avantages pour la santé ou d’intérêts pour perdre du poids.

Le nombre de personnes suivant un régime alimentaire dépourvu de gluten, avec ou sans avis médical, est en augmentation ces dernières années. Une revue de littérature fait le point sur les différents types de troubles liés à la consommation de blé et de gluten, ainsi que sur les croyances les plus répandues, associées au blé et au gluten.

Les auteurs distinguent les trois types de troubles liés à la consommation de gluten ou de blé (cf. figure 1) :

  • La maladie cœliaque et l’ataxie au gluten sont les deux troubles auto-immuns les plus courants liés au gluten. Les personnes souffrant de ces troubles doivent suivre un régime sans gluten strict. Le régime sans gluten est également efficace sur les signes cutanés et digestifs de la dermatite herpétiforme.
  • Les allergies au blé peuvent être déclenchées par plusieurs fractions protéiques du blé, telles que l’albumine et la globuline (que l’on retrouve essentiellement dans l’enveloppe du grain) ainsi que la gluténine (qui est contenue à l’intérieur de l’albumen farineux du grain). L’élimination complète du blé du régime alimentaire est la seule thérapie disponible pour les personnes allergiques.
  • Les personnes souffrant de sensibilité au blé ou au gluten non cœliaque présentent des symptômes similaires à ceux de la maladie cœliaque ou à ceux de l’allergie au blé. En revanche, on ne trouve chez ces personnes ni anticorps anti-transglutaminase ni anticorps igE spécifiques contre les protéines de blé. S’il n’existe aucune recommandation concernant la prise en charge de ce syndrome, l’exclusion du gluten améliore en général les symptômes. En cas d’amélioration partielle, une hypersensibilité plus globale aux FODMAPs peut être suspectée.

Trois idées reçues sont ensuite démenties par les auteurs :

  1. Suivre un régime sans gluten n’est pas une option meilleure pour la santé pour les personnes ne souffrant pas des troubles décrits précédemment.
  2. Le suivi d’un régime sans gluten n’est pas adapté dans une optique de perte de poids.
  3. Le blé consommé aujourd’hui ne contient pas plus de gluten comparativement aux variétés anciennes.

Pour conclure, les auteurs mettent en avant le fait que seul un faible pourcentage de la population souffre de troubles liés à la consommation de gluten ou de blé. En dehors de ces cas spécifiques, le suivi d’un régime alimentaire dépourvu de gluten, sans avis médical, présente plus d’inconvénients que d’avantages et n’est donc pas à encourager.

SABENÇA, C. RIBEIRO, M. DE SOUSA, T. « et col. » Wheat/gluten-related disorders and gluten-free diet misconceptions: a review. Foods, 2021, 10, 1765, doi: 10.3390/foods10081765.




Nos ressources exclusives
Congrès 2021 de la Société Française de Pédiatrie
Le confinement a-t-il altéré la santé des enfants ? Identifier l’impact du confinement sur la santé des enfants et agir en pratique contre les déséquilibres alimentaires et la sédentarité.
Consulter la page