AccueilBrèves scientifiquesPopulationsSéniorsCaractéristiques sociodémographiques des consommateurs séniors de produits laitiers

Caractéristiques sociodémographiques des consommateurs séniors de produits laitiers

Brèves scientifiques
Publié le 04/01/2021
Modifié le 06/05/2021
Modifié le 06/05/2021
Temps de lecture : 5 minutes

La fréquence de consommation des produits laitiers est associée à des caractéristiques socio-démographiques et des profils alimentaires différents chez les séniors Français issus de la cohorte des 3 Cités.

Une étude française récente examine les caractéristiques sociodémographiques et les consommations alimentaires chez les séniors, en fonction de la fréquence de consommation de produits laitiers. Les données de plus de 1500 personnes âgées de 67 à 95 ans, issues de la Cohorte des 3 Cités, ont été utilisées pour réaliser cette analyse transversale.

Dans cette population de séniors, la consommation de produits laitiers est plus fréquente chez les femmes, les personnes n’ayant jamais fumé et étant plus les plus actives physiquement. Une plus grande fréquence de consommation de produits laitiers est associée à des apports caloriques plus élevés mais également à des apports plus élevés pour tous les macronutriments et pour de nombreux micronutriments, tels que le calcium, le phosphore, le zinc et les vitamines B1, B2 et B12. La consommation de produits laitiers est associée à une plus grande fréquence de consommation de biscuits, d’aliments sucrés et de légumes mais à une plus faible fréquence de consommation de viande, de charcuterie et d’alcool.

Les auteurs ont par ailleurs examiné les profils des consommateurs par type de produits laitiers.

  • Le lait est plus fréquemment consommé chez les femmes. La consommation de lait est plus fréquente chez les non-fumeurs et est associée à une consommation plus fréquente de biscuits et d’autres aliments sucrés, ainsi qu’à une consommation moins fréquente de charcuterie, de café et d’alcool.
  • Les produits laitiers frais (yaourts, fromage blanc, petit suisse) sont plus fréquemment consommés chez les femmes, les personnes veuves et celles ayant de faibles revenus. Ils sont aussi associés à de plus faibles apports caloriques totaux (dus en particulier à des apports lipidiques bas).
  • Le fromage est quant à lui, plus fréquemment consommé chez les hommes, les personnes mariées, moins isolées socialement et ayant déjà fumé. Il est aussi associé à des apports caloriques totaux plus élevés et en particulier à des consommations plus fréquentes de viande, de charcuterie et d’alcool.

Enfin, il apparaît que si les séniors sont des consommateurs de produits laitiers, seuls 35 % de la population étudiée semble avoir quantitativement une consommation de produits laitiers en cohérence avec les recommandations françaises (3 ou 4 portions par jour), alors que 49 % présentent une consommation insuffisante.

En conclusion, cette étude met en évidence des différences sur les caractéristiques sociodémographiques et celles liées au style de vie des consommateurs de produits laitiers, dans un échantillon français de séniors. Les résultats montrent également que les consommateurs de lait, de produits laitiers frais ou de fromage présentent des profils alimentaires différents.

PELLAY, H. MARMONIER, C. SAMIERI, C. « et col. » Socio-demographic characteristics, dietary, and nutritional intakes of French elderly community dwellers according to their dairy product consumption: data from the three-city cohort. Nutrients, 2020, 12, 3418, doi: 10.3390/nu12113418.