AccueilBrèves scientifiquesPathologiesIntroduire précocement les allergènes pour diminuer le risque allergique

Introduire précocement les allergènes pour diminuer le risque allergique

Brèves scientifiques
Publié le 30/11/2021
Publié le 30/11/2021
Temps de lecture : 4 minutes
Introduire précocement les allergènes pour diminuer le risque allergique
Shutterstock

La consommation régulière d’œufs à l’âge de 12 mois est associée à la diminution du risque d’allergie à l’œuf à 3 ans. L’introduction précoce d’arachide semble aussi être une stratégie permettant de réduire le risque d’allergie à l’arachide pendant l’enfance.

L’introduction précoce des allergènes alimentaires dans l’alimentation des jeunes enfants est de plus en plus considérée comme une stratégie efficace pour réduire le risque de développer une allergie alimentaire IgE-médiée. Une étude rétrospective longitudinale non interventionnelle examine, chez 770 enfants hospitalisés pour une bronchiolite dans leur jeune âge, les liens entre l’introduction précoce des œufs et de l’arachide et le développement d’une allergie à ces aliments à l’âge de 3 ans. Dans cet article, les auteurs définissent l’introduction précoce d’œuf/arachide par leur consommation au moins une fois par semaine à l’âge de 12 mois.

Parmi les 770 participants, 635 (82 %) ont bénéficié d’une introduction précoce de l’œuf dans leur alimentation et 211 (27 %) d’une introduction précoce de l’arachide. A l’âge de 3 ans, 4 des enfants de l’échantillon (0,5 %) ont développé une allergie à l’œuf et 8 (1 %) ont développé une allergie à l’arachide.

  • Parmi les 635 enfants ayant une consommation hebdomadaire d’œuf à l’âge de 12 mois, un seul (0,2 %) a développé une allergie à l’œuf à 3 ans. Cette incidence s’élève à 3 (2,2 %) parmi les 135 autres enfants.
  • Parmi les 211 enfants ayant une consommation hebdomadaire d’arachide à 12 mois, aucun (0 %) n’a développé une allergie à l’arachide à l’âge de 3 ans. Huit enfants (1,4 %) ont par contre développé une allergie à l’arachide parmi les 559 n’ayant pas bénéficié d’une introduction précoce de cet aliment.

Dans le cas de l’œuf, une consommation régulière à 12 mois est bien significativement associée à une diminution de l’incidence d’allergie à 3 ans. Si l’association statistique n’est pas significative dans le cas de l’arachide en raison d’un trop faible effectif, les auteurs qualifient ce lien de suggestif, avec aucun cas d’allergie enregistré à 3 ans.

En conclusion, cette étude nourrit le faisceau de preuves indiquant qu’une introduction précoce des allergènes chez le nourrisson permet de réduire le risque de développement des allergies alimentaires IgE-médiées pendant l’enfance.

YAKABOSKI, E. ROBINSON, LB. ARROYO, A. « et col. » Early introduction of food allergens and risk of developing food allergy. Nutrients, 2021, 13, 2318, doi: 10.3390/nu13072318.

Nos ressources exclusives