AccueilBrèves scientifiquesPathologiesObésité : bienfaits du modèle alimentaire « petit-déjeuner » chez les adolescents

Obésité : bienfaits du modèle alimentaire « petit-déjeuner » chez les adolescents

Brèves scientifiques
Publié le 10/01/2022
Publié le 10/01/2022
Temps de lecture : 5 minutes
Obésité : bienfaits du modèle alimentaire « petit-déjeuner » chez les adolescents
Adobe

L’adhésion à un modèle alimentaire de type « petit-déjeuner », caractérisé par la consommation de céréales de petit déjeuner, de fruits, de lait et de produits laitiers est associée à une diminution de la prévalence du surpoids et de l’obésité chez les adolescents européens.

L’étude HELENA (Healthy Lifestyle in Europe by Nutrition in Adolescence) est une étude transversale menée auprès d’adolescents, âgés de 12,5 à 17,5 ans, habitant dans 10 villes de 9 pays européens. Les données de 2327 participants à cette étude ont été utilisées pour identifier les modèles alimentaires spécifiques aux adolescents et adolescentes européen(ne)s, ainsi que les associations entre ces modèles alimentaires et la prévalence du surpoids et de l’obésité.

Les auteurs ont identifié 3 modèles alimentaires chez les adolescents européens :

  • le modèle alimentaire « snacks et pain », caractérisé par la consommation de pain, de snacks, de sucre, de boissons sucrées et de desserts ;
  • le modèle méditerranéen, associé à la consommation de pain, de céréales, d’huiles végétales, de légumes, de noix et de légumineuses ;
  • le modèle « petit-déjeuner » caractérisé par la consommation de céréales de petit déjeuner, de fruits, de lait et de produits laitiers et par une faible consommation de boissons sucrées.

Chez les adolescentes européennes, 4 modèles alimentaires ont été identifiés :

  • le modèle « prêt à manger », associé à la consommation de pain, de céréales, de sucres, beurre, café et fromages ;
  • le modèle « produits végétaux et œufs » ;
  • le modèle occidental, associé à la consommation de produits de boulangerie, de snacks, de boissons sucrées, viandes et desserts ;
  • le modèle « petit-déjeuner » associé à la consommation des mêmes aliments que chez l’adolescent et à une faible consommation de céréales (pâtes, riz).

Après ajustement sur les potentiels facteurs confondants, seule une plus grande adhésion au modèle « petit-déjeuner » se révèle être associée à une diminution du risque de surpoids et d’obésité de 25 % chez les adolescents (rapports des cotes ou odds ratio OR = 0,85 ; IC95% = [0,44 ; 0,95], P = 0,025) et de 39 % chez les adolescentes (OR = 0,61 ; IC95% = [0,40 ; 0,94], P = 0,024).

Pour conclure, cette étude met en évidence le caractère protecteur contre le surpoids et l’obésité d’un modèle alimentaire de type « petit-déjeuner », caractérisé par la consommation de céréales de petit déjeuner, de fruits, de lait et de produits laitiers, chez les adolescents et adolescentes européen(ne)s.

TEIXEIRA CACAU, L. DE MIGUEL-ETAYO, P. SANTALIESTRA-PASÍAS, AM. « et col. » Breakfast dietary pattern is inversely associated with overweight/obesity in European adolescents: the HELENA study. Children, 2021, 8, 1044, doi: 10.3390/children8111044.

Nos ressources exclusives