AccueilBrèves scientifiquesPathologiesPistes pour lutter contre l’obésité sarcopénique

Pistes pour lutter contre l’obésité sarcopénique

Brèves scientifiques
Publié le 06/09/2021
Publié le 06/09/2021
Temps de lecture : 5 minutes
Pistes pour lutter contre l’obésité sarcopénique
Shutterstock

Pour prévenir et traiter l’obésité sarcopénique chez les séniors, l’utilisation de technologies numériques combinant la promotion de l’activité physique à un régime légèrement hypocalorique et suffisamment riche en protéines semble être une des voies à prioriser.

Le vieillissement s’accompagne de modifications de la composition corporelle : augmentation de la masse grasse et diminution de la masse musculaire. Ces changements corporels liés à l’âge peuvent favoriser l’apparition ou l’aggravation d’une situation d’obésité ainsi que l’apparition d’une sarcopénie. Le concept d’obésité sarcopénique a été introduit il y a quelques années pour décrire, chez la personne âgée, la concomitance de ces deux phénotypes : excès de masse grasse et réduction de la masse maigre musculaire. Une revue de littérature fait le point sur les ingrédients à intégrer dans les stratégies de prévention et de traitement de l’obésité sarcopénique chez les séniors.

Pour prévenir ou traiter l’obésité sarcopénique, les auteurs mettent tout d’abord en avant le besoin de mettre en place des stratégies combinant activité physique et alimentation.

  • Concernant l’activité physique, ils préconisent de pratiquer régulièrement une activité physique aérobie complétée par des exercices de renforcement musculaire deux fois par semaine.
  • Concernant l’alimentation, leur recommandation est de suivre un régime légèrement hypocalorique incluant un apport protéique compris entre 1,0 et 1,2 g/kg de poids corporel/jour, voire supérieur pendant les phases de perte de poids. Les autres aspects nutritionnels importants à prendre en compte sont la qualité des protéines ingérées, la répartition de l’apport protéique dans la journée, ainsi que les apports en vitamines et antioxydants.

Par ailleurs, les auteurs proposent de cibler la période du passage à la retraite pour faire passer les messages de prévention de l’obésité sarcopénique. En effet, il s’agit d’une période de transition au cours de laquelle les personnes restructurent leurs habitudes de vie et leurs activités quotidiennes et présentent donc une disponibilité et une motivation plus élevées à intégrer de nouvelles routines.

Les technologies numériques telles que les applications pour téléphones portables sont des outils prometteurs pour participer à la prévention et au traitement de l’obésité sarcopénique chez les séniors. Elles ont déjà montré leur capacité à engendrer des changements comportementaux chez les personnes âgées, en particulier une augmentation des apports protéiques et de la masse musculaire. L’efficacité de ces technologies semble être optimisée quand elles sont accompagnées d’un accompagnement en face à face par des professionnels de santé.

Pour conclure, cette revue de littérature met en lumière l’importance de prévenir et de prendre en charge l’obésité sarcopénique chez les séniors. L’utilisation d’outils numériques et le fait de profiter de la période du passage à la retraite semblent être des atouts pour atteindre cet objectif.

SCHOUFOUR, JD. TIELAND, M. BARAZZONI, R. « et col. » The relevance of diet, physical activity, exercise, and persuasive technology in the prevention and treatment of sarcopenic obesity in older adults. Frontiers in Nutrition, 2021, 8, 661449, doi: 10.3389/fnut.2021.661449.