AccueilBrèves scientifiquesAlimentsProtéines laitières et activité antitumorale

Protéines laitières et activité antitumorale

Brèves scientifiques
Publié le 20/09/2021
Publié le 20/09/2021
Temps de lecture : 4 minutes
Protéines laitières et activité antitumorale
Shutterstock

L’activité antitumorale du lait et des produits laitiers ne peut pas uniquement être attribuée à leur teneur en calcium ou à leur contenu lipidique. Les protéines et les peptides bioactifs du lait participeraient aussi à cet effet «anti-cancer», observé en particulier vis-à-vis du cancer colorectal.

De nombreuses études prospectives de cohorte et d’études cas-témoins ont mis en évidence des associations entre la consommation régulière de lait/produits laitiers et la diminution du risque de développement de cancers, en particulier du cancer colorectal. Si ces liens ont souvent été attribués à leur contenu élevé en calcium, le lait et les produits laitiers renferment de nombreux autres éléments pouvant jouer un rôle protecteur vis-à-vis des cancers. Une revue de littérature examine l’état des connaissances scientifiques sur les potentiels effets protecteurs des composantes protéiques du lait contre le cancer.

Les auteurs font tout d’abord le point sur la composition du lait de vache (figure 1), ainsi que sur les différentes protéines laitières : caséines (figure 2) et protéines du lactosérum (figure 3), susceptibles de libérer des peptides bioactifs après leur digestion.

Parmi ces protéines et peptides bioactifs, nombreux sont ceux qui ont démontré des effets contribuant à lutter contre les tumeurs cancéreuses. On notera en particulier les effets cytotoxiques de la lactoferrine, de la lactoferricine et des casomorphines ou encore l’implication de l’α-lactalbumine dans la mort des cellules tumorales par voie apoptotique (apoptose = mort cellulaire programmée).

D’autres effets des protéines laitières, susceptibles de favoriser la lutte contre les cancers sont également mis en avant par les auteurs :

  • régulation de l’immunité ;
  • prévention des infections ;
  • effet antioxydant ;
  • effet anti-inflammatoire.

Pour conclure, cette revue de littérature montre que les effets antitumoraux du lait et des produits laitiers ne sont pas liés uniquement à leur contenu en calcium ou à leurs composants lipidiques tels que l’acide linoléique conjugué ou la membrane des globules gras du lait. Les protéines et les peptides bioactifs du lait participent également à cette activité antitumorale.

LEISCHNER, C. EGERT, S. BURKARD, M. « et col. » Potential protective protein components of cow’s milk against certain tumor entities. Nutrients, 2021, 13, 1974, doi: 10.3390/nu13061974.