AccueilBrèves scientifiquesPathologiesOstéoporoseSéniors : moins de chutes et de fractures grâce à une consommation adéquate de produits laitiers

Séniors : moins de chutes et de fractures grâce à une consommation adéquate de produits laitiers

Brèves scientifiques
Publié le 22/11/2021
Modifié le 23/11/2021
Modifié le 23/11/2021
Temps de lecture : 4 minutes
Séniors : moins de chutes et de fractures grâce à une consommation adéquate de produits laitiers
Shutterstock

Une étude d’intervention montre que laugmentation des apports en calcium et en protéines, par la hausse de la consommation quotidienne de produits laitiers, diminue le nombre de fractures et de chutes chez les personnes âgées.

Une intervention nutritionnelle d’une durée de deux ans évalue, chez des séniors vivant en institution, les effets d’une augmentation des apports calcique et protéique par le biais de produits laitiers, sur le risque de fractures et de chutes. Plus de 7000 personnes âgées en moyenne de 86 ans et présentant un apport satisfaisant en vitamine D, mais des apports en protéines et en calcium en dessous des recommandations, ont participé à cet essai contrôlé randomisé.

Les participants du groupe Intervention ont reçu quotidiennement, pendant cette période, 250 ml de lait + 20 g de fromage ou 100 g de yaourt complémentaires, de façon à passer de 2 portions de produits laitiers par jour à une moyenne de 3,5 portions quotidiennes. Les participants du groupe Contrôle n’ont, quant à eux, pas eu de modifications de leur alimentation : leur consommation de produits laitiers est restée en moyenne de 2 portions par jour et leurs apports en calcium et en protéines sont restés en dessous des recommandations (cf. figure 1).

Les résultats (cf. figure 2) mettent en évidence, dans le groupe intervention, comparativement au groupe contrôle :

  1. une diminution du risque de fractures de 33 % (toutes fractures prises en compte) (Rapport de Risque ou Hazard Ratio (HR) = 0,67 ; IC95% = [0,48 ; 0,93], P = 0,02) ;
  2. une diminution du risque spécifique de fractures de la hanche de 46 % (HR = 0,54 ; IC95% = [0,35 ; 0,83], P = 0,005) ;
  3. une diminution du risque de chutes de 11 % (HR = 0,89 ; IC95% = [0,78 ; 0,98], P = 0,04).

Les auteurs précisent que la réduction du risque de fractures de la hanche devient significative dès le 5e mois d’intervention. La baisse du risque de chutes devient quant à elle significative dès 3 mois après le début de la hausse de la consommation de produits laitiers. Concernant la mortalité, aucune différence n’a été mise en évidence entre les deux groupes (HR = 1,01 ; IC95% = [0,43 ; 3,08], P = 0,91).

Pour conclure, cet essai contrôlé randomisé montre l’efficacité d’une amélioration des apports calciques et protéiques par une consommation adéquate de produits laitiers (lait, fromage et yaourt) pour diminuer les risques de chutes et de fractures chez les personnes âgées.Par ailleurs, les auteurs mettent en avant la facilité de mise en œuvre de cette stratégie, les produits laitiers étant des aliments accessibles, agréables au goût, peu coûteux et pouvant être intégrés facilement à l’alimentation quotidienne des personnes âgées.

IULIANO, S. POON, S. ROBBINS, J. « et col. » Effect of dietary sources of calcium and protein on hip fractures and falls in older adults in residential care: cluster randomized controlled trial. BMJ, 2021, 375, n2364, doi: 10.1136/bmj.n2364.

Nos ressources exclusives
Congrès 2021 de la Société Française de Pédiatrie
Le confinement a-t-il altéré la santé des enfants ? Identifier l’impact du confinement sur la santé des enfants et agir en pratique contre les déséquilibres alimentaires et la sédentarité.
Consulter la page