Vous lisez : Alimentation et cancer colorectal
Études Pathologies

Alimentation et cancer colorectal

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 24 mai 2021 / Date de mise à jour : 02 juin 2021

Alimentation et cancer colorectal


Lecture
Zen

VEETIL, SK. WONG, TY. PHARM, B. « et col. » Role of diet in colorectal cancer incidence. Umbrella review of meta-analyses of prospective observational studies. JAMA Network Open, 2021,4, 2, e2037341 (doi: 10.1001/jamanetworkopen.2020.37341).

Limiter sa consommation d’alcool et de viande rouge, ainsi qu’augmenter sa consommation de fibres, de calcium et de yaourts sont les stratégies alimentaires les plus pertinentes pour diminuer le risque d’apparition du cancer colorectal.

 

Le cancer colorectal est le second cancer le plus fréquent chez la femme et le troisième chez l’homme. Plusieurs méta-analyses ont mis en évidence des associations entre la consommation de certains aliments, groupes d’aliments, macronutriments ou micronutriments et l’incidence du cancer colorectal. Une revue parapluie (umbrella review) compile les preuves de ces méta-analyses existantes. Au total, 45 méta-analyses d’études de cohorte prospectives d’observation ont été incluses dans cette revue parapluie. Sur les 109 associations examinées, 35 se révèlent être statistiquement significatives.

Cinq de ces associations statistiques sont qualifiées de convaincantes, ce qui correspond au niveau de preuve le plus haut (cf. tableau 1) :

  • la consommation élevée (vs faible) de viande rouge et la forte consommation d’alcool, plus de 4 verres (50 g d’alcool pur) par jour (vs une consommation nulle ou occasionnelle), sont associées à un risque augmenté de développer un cancer colorectal ;
  • une ingestion élevée (vs faible) de fibres et de calcium, ainsi que la consommation élevée de yaourts (vs faible) sont, quant à elles, associées à une incidence diminuée du cancer colorectal.

Deux associations atteignent le niveau de preuve juste inférieur (qualifié de « très suggestif » par les auteurs) :

  • la consommation modérée d’alcool (plus d’un verre, mais pas plus de 4 par jour) augmente le risque d’incidence du cancer colorectal ;
  • la consommation élevée (vs faible) de produits laitiers se révèle être un facteur protecteur vis-à-vis du cancer colorectal.

Enfin, les auteurs qualifient de « suggestives » les preuves concernant les associations entre :

  • la hausse du risque du cancer colorectal et la consommation importante de viande transformée ou le suivi d’un régime occidental (western diet) ;
  • la baisse du risque du cancer colorectal et le suivi d’un régime méditerranéen, pesco-végétarien ou semi-végétarien, ou encore la consommation de grains complets, de lait non fermenté et la complémentation en calcium.

Les autres associations statistiques sont qualifiées de faibles par les auteurs de cette revue parapluie.

Pour conclure, cette étude appuie les recommandations actuelles de consommer des fibres, du calcium et des yaourts et de limiter sa consommation de viande rouge et d’alcool pour limiter les risques d’apparition du cancer colorectal.

 

Alimentation et cancer colorectal
Cerin

Vous pourriez être intéressé(e) par