Vous lisez : Après l’effort, le lait réhydrate mieux que les boissons glucidiques classiques
Études Populations

Après l’effort, le lait réhydrate mieux que les boissons glucidiques classiques

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 29 juillet 2013 / Date de mise à jour : 09 janvier 2017

Après l’effort, le lait réhydrate mieux que les boissons glucidiques classiques


Lecture
Zen

On connaît l’intérêt de l’association de protéines et de glucides dans les boissons de récupération des sportifs pour la resynthèse de protéines et de glycogène après l’effort. Cette étude montre que les boissons contenant des protéines sont également plus réhydratantes que les boissons exclusivement glucidiques.

James L. J., Evans G. H.,Madin J et col (2013) Effect of varying the concentrations of carbohydrate and milk protein in rehydratation solutions ingested after exercise in the heat; British Journal of Nutrition doi: 10.1017/S0007114513000536

On connaît l’intérêt de l’association de protéines et de glucides dans les boissons de récupération des sportifs pour la resynthèse de protéines et de glycogène après l’effort. Cette étude montre que les boissons contenant des protéines sont également plus réhydratantes que les boissons exclusivement glucidiques.Réalisée avec 8 hommes de 22 ans, cette étude a comparé l’efficacité de différentes boissons sur la réhydratation après un exercice physique.

A 3 reprises les 8 hommes ont pédalé en ambiance chaude et humide (35°C et 51,8% d’humidité) jusqu’à perdre environ 1,8% de leur poids, perte de poids due à la transpiration. A la suite de cet effort, ils buvaient 150% de leur poids perdu en quatre prises étalées sur 1h, en consommant à chaque test l’une des trois boissons comparées. La première était une boisson glucidique classique (C), contenant 60g de glucides par litre, la seconde contenait 20g de protéines laitières et 40g de glucides par litre (C20), la troisième contenait 40g de protéines laitières et 20g de glucides par litre (C40). Elles contenaient chacune 20 mmol/l de sodium et 5 mmol/l de potassium.

Le volume urinaire a été mesuré avant et juste après l’exercice, après réhydratation, puis toutes les heures pendant 4 heures.
Le volume urinaire émis est plus faible lorsque les sujets ont consommé les boissons protéinées que lorsqu’ils ont consommé les boissons exclusivement glucidiques. Le volume hydrique retenu est aussi plus important avec les boissons protéinées, 58% du volume ingéré avec CP20 et 64% avec CP40 contre 46% avec la boisson glucidique. L’osmolalité urinaire est, elle, plus importante avec les boissons protéinées. Il n’y avait pas de différence notable entre les deux boissons protéinées.

Le ralentissement du temps de vidange gastrique ainsi que l’augmentation de la concentration plasmatique en acides aminés (entrainant une rétention d’eau par augmentation de la pression oncotique) explique probablement ces résultats.

Cette étude montre l’intérêt pour la réhydratation après l’exercice de la consommation d’une boisson contenant des protéines. Les compositions des boissons protéinées testées étant proches de celles du lait, c’est une nouvelle étude en faveur de la consommation de lait après l’effort.

Vous pourriez être intéressé(e) par

sem, lectus neque. consequat. ultricies Praesent elementum