Vous lisez : Au Japon, boire du lait diminuerait la mortalité cardiovasculaire
Études Pathologies

Au Japon, boire du lait diminuerait la mortalité cardiovasculaire

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 30 janvier 2013 / Date de mise à jour : 09 janvier 2017

Au Japon, boire du lait diminuerait la mortalité cardiovasculaire


Lecture
Zen

Selon cette étude qui porte sur une période de plus de 24 ans, la consommation de lait et produits laitiers est inversement corrélée au risque cardiovasculaire chez les japonaises.

Kondo I, Ojima T, Nakaruma M et col. (2013) Consumption of Dairy Products and Death From Cardiovascular Disease in Japanese General Population, Journal of Epidemiology doi:10.2188/jea.JE20120054

Selon cette étude qui porte sur une période de plus de 24 ans, la consommation de lait et produits laitiers est inversement corrélée au risque cardiovasculaire chez les japonaises.La plupart des études portant sur des populations occidentales trouvent une relation inverse entre la consommation de lait et produits laitiers et les maladies cardiovasculaires. Cette étude a voulu le vérifier dans la population japonaise.

9 243 japonais hommes et femmes, de 30 ans ou plus ont été suivis durant 24 ans. Ils avaient participé à une enquête nutritionnelle en 1980 dont le questionnaire alimentaire évaluait, entre autres, la consommation de lait et de produits laitiers. Les cas de décès par maladies cardiovasculaires (MCV), maladies coronariennes et accidents vasculaires cérébraux ont été comptabilisés sur 24 ans.

En excluant tous les facteurs confondants, chaque augmentation de consommation quotidienne de 100 g de lait ou produits laitiers diminuait de 14% le risque de mort par MCV chez les femmes et de 24% celui de mourir d’un accident coronarien.

Chez les hommes, aucun lien significatif n’apparaît. D’autres facteurs de risque sont prépondérant notamment l’alcool, le tabac et le stress professionnel.
Depuis 2000, la consommation quotidienne de 2 produits laitiers est recommandée au Japon. Cette recommandation vise surtout à augmenter les apports en calcium de la population. Toutefois, un bénéfice de protection cardiovasculaire pourrait également en être retiré.

Vous pourriez être intéressé(e) par

Donec id accumsan Aenean Phasellus quis, commodo porta. risus dictum