Vous lisez : Collations des enfants : les produits laitiers, un bon choix pour une alimentation de qualité
Études Aliments

Collations des enfants : les produits laitiers, un bon choix pour une alimentation de qualité

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 06 avril 2020

Collations des enfants : les produits laitiers, un bon choix pour une alimentation de qualité


Lecture
Zen

IGLESIA, I. INTEMANN, T. DE MIGUEL-ETAYO, P. « et col. » Dairy consumption at snack meal occasions and the overall quality of diet during childhood. Prospective and cross-sectional analyses from the IDEFICS/I.Family cohort. Nutrients, 2020, 12, 642, doi: 10.3390/nu12030642.

La consommation de produits laitiers en dehors des 3 principaux repas quotidiens, chez les enfants âgés de 2 à 10 ans, est associée à une qualité globale de l’alimentation améliorée.

L’étude IDEFICS (Identification and prevention of Dietary- and lifestyle-induced Health EFfects In Children and infantS) est une cohorte constituée d’enfants de 8 pays européens, âgés de 2 à 9,9 ans à l’inclusion en 2007 et 2008 (T0). Les données de consommation issues de cette étude ont été utilisées afin d’examiner, de façons transversale et longitudinale, les liens entre la consommation de produits laitiers en dehors des trois principaux repas (collation du matin, goûter et snack de fin de journée) et la qualité globale de l’alimentation. Cette dernière a été mesurée par un indice composite (Diet Quality Index ou DQI) évaluant la variété, la qualité et l’équilibre alimentaire.

Les résultats transversaux mettent en évidence à T0 (n = 8 807) et après 2 ans d’étude (T2 ; n = 5 085), une qualité globale de l’alimentation augmentée chez les enfants consommant du lait ou des yaourts (T0 : P = 0,04 ; T2 : P < 0,001) et chez ceux consommant du fromage (P < 0,001 à T0 et T2) en dehors des 3 repas principaux. Après 4 ans d’étude (T4 ; n = 1 991), seule la relation avec le fromage reste proche de la significativité statistique (P = 0,05). Les enfants consommateurs de laits sucrés en dehors des repas principaux présentent par contre une qualité globale de l’alimentation diminuée à T0 (P = 0,03).

Les résultats longitudinaux entre T0 et T2 montrent que les consommateurs de lait (P = 0,02), de yaourt (P < 0,001) ou de fromage (P < 0,001) lors des collations présentent une qualité globale de l’alimentation significativement plus élevée que les non-consommateurs. Des résultats similaires sont observés entre T2 et T4, uniquement chez les consommateurs de fromage (P = 0,03).

Ces données transversales et longitudinales, issues d’une étude de cohorte européenne, mettent en évidence que les consommations de lait, de yaourt ou de fromage lors de la collation du matin, du goûter ou d’un snack de fin de journée, sont associées, pendant l’enfance, à une meilleure qualité globale de l’alimentation.

Vous pourriez être intéressé(e) par

commodo commodo diam vulputate, massa mi, dolor. leo.