Vous lisez : Consommer du poisson avant 1 an réduit le risque d’allergie
Études Pathologies

Consommer du poisson avant 1 an réduit le risque d’allergie

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 24 juin 2013 / Date de mise à jour : 09 janvier 2017

Consommer du poisson avant 1 an réduit le risque d’allergie


Lecture
Zen

Parce qu’ils sont riches en acides gras oméga 3 à chaine longue, les poissons, consommés au moins 2 fois/mois avant 1 an, offriraient une protection contre les épisodes allergiques (rhinite et eczéma) jusqu’à l’âge de 12 ans.

Magnusson J., Kull I., Rosenlund H. et col. (2013) Fish consumption in infancy and development of allergic disease up to age 12 y.  American Journal of Clinical Nutrition ; 97: 1324-30

Parce qu’ils sont riches en acides gras oméga 3 à chaine longue, les poissons, consommés au moins 2 fois/mois avant 1 an, offriraient une protection contre les épisodes allergiques (rhinite et eczéma) jusqu’à l’âge de 12 ans.Une étude suédoise longitudinale prospective a rassemblé 3285 enfants recrutés vers de l’âge de 2 mois. On relevait la durée de l’allaitement maternel, les antécédents familiaux d’allergie, la consommation maternelle de tabac, l’environnement socio-économique. On relevait également la fréquence de consommation de poisson à l’âge d’1 an et de 8 ans. Un questionnaire adressé aux parents pour les 1, 2, 4, 8 et  12 ans de l’enfant s’intéressait à ses habitudes de vie, aux facteurs environnementaux et aux symptômes d’allergie (asthme, rhinite et eczéma).

L’âge moyen d’introduction du poisson dans l’alimentation était 8,3 mois +/- 2,3. A l’âge d’1 an, 80 % des enfants consommaient du poisson au moins  2 fois par mois et en moyenne en consommait 1,0 fois +/-0,7 par semaine.

Les consommateurs réguliers de poisson (au moins 2 à 3 fois/ mois) à l’âge de 1 an, comparés aux petits consommateurs (moins d’1 fois/mois), ont moins de risque de développer un asthme (OR :0.71 ;95% CI :0.57, 0.87; P=0.001), une rhinite (OR :0.68 ;95% CI : 0.59, 0.79 ; P<0.001) et un eczéma (OR : 0.61;95% CI :0.52, 0.70; P<0.001) au cours des 12 années suivantes. La protection apportée par une consommation précoce de poisson est plus importante pour les allergies Ig E médiées comparées aux allergies non IgE médiées.

Des conseils d’augmentation de la consommation de poisson à l’âge de 8 ans n’ont pas eu d’influence.
Ainsi, une consommation  de poisson dans la 1ère année de vie, non seulement n’induit pas de risques d’allergie mais offre un effet protecteur que les auteurs attribuent aux oméga 3 à longue chaîne. Il faudra toutefois tenir compte des recommandations de l’Anses concernant la limitation de la consommation de certaines espèces de poisson chez l’enfant de moins de 30 mois (lien).

Vous pourriez être intéressé(e) par

felis in sed vel, ante. justo sem, elit. venenatis, dolor dolor. quis,