Vous lisez : Effet matrice : liens entre les produits laitiers et la santé musculo-squelettique
Études Aliments

Effet matrice : liens entre les produits laitiers et la santé musculo-squelettique

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 23 décembre 2019

Effet matrice : liens entre les produits laitiers et la santé musculo-squelettique


Lecture
Zen

GEIKER, NRW. MOLGAARD, C. IULIANO, S. « et col. » Impact of whole dairy matrix on musculoskeletal health and aging – current knowledge and research gaps. Osteoporosis International, 2019, doi: 10.1007 /S00198-019-05229-7.

Les effets bénéfiques de la matrice des produits laitiers sur la santé osseuse et musculaire sont plus importants que la somme des effets des différents nutriments qui la constituent.

Historiquement, les recherches en nutrition se sont focalisées sur les effets des nutriments, le plus souvent considérés isolément, les résultats de ces recherches servant de base à l’élaboration de recommandations nutritionnelles. Aujourd’hui, de plus en plus d’études montrent que les effets d’un nutriment spécifique diffèrent en fonction de la structure physico-chimique de l’aliment dans lequel il se trouve, de la composition nutritionnelle de cet aliment ou encore des procédés qui lui sont appliqués. Ce phénomène, appelé « effet matrice » a par exemple été mis en évidence pour le fructose dont les effets diffèrent s’il est consommé seul ou au sein d’une matrice fruit, ou encore pour les acides gras saturés qui ont des effets opposés sur le risque cardiovasculaire au sein d’une matrice viande (augmentation du risque) ou d’une matrice fromage (diminution du risque). Un groupe d’experts internationaux fait le point dans une revue de littérature sur l’effet de la matrice des produits laitiers sur la santé musculo-squelettique.

Les résultats des études d’observation et des interventions suggèrent que les produits laitiers (en particulier les produits laitiers fermentés) ont des effets bénéfiques sur la croissance et la minéralisation osseuse, l’atténuation de la perte osseuse, le risque de fracture ainsi que sur la masse musculaire. Ces effets ne peuvent pas être expliqués par la somme des effets du calcium et des autres nutriments présents dans les produits laitiers et sont probablement le fait de la matrice des produits laitiers en question.

Concernant les boissons végétales et leurs produits dérivés qui sont parfois utilisés comme des alternatives aux produits laitiers, les auteurs mettent en avant que, même s’ils sont supplémentés afin de se rapprocher de la composition nutritionnelle des produits laitiers, il n’existe aucune preuve ni de la bonne biodisponibilité de ces suppléments, ni de l’existence d’effets similaires à ceux des produits laitiers sur la santé musculo-squelettique.

En conclusion, l’effet de la matrice des produits laitiers sur la santé osseuse et musculaire semble plus important que la somme des effets de leurs différents constituants. Les auteurs plaident pour la prise en compte de l’effet matrice dans les futures études d’observation ou interventions nutritionnelles et pour que les futures recommandations considèrent les aliments dans leur ensemble plutôt que la somme des nutriments pris isolément.

Vous pourriez être intéressé(e) par

id ut libero. ultricies elit. id, eleifend