Vous lisez : Formules infantiles au soja : un risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens existe
Études Populations

Formules infantiles au soja : un risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens existe

Temps de lecture : Moins d'une minute

Formules infantiles au soja : un risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens existe


Lecture
Zen

Adgent M.A. & al. JCEM 2018 ; 16p. doi : 10.1210/jc.2017-02249

Exposés précocement à une source exogène d’œstrogènes, les nouveau-nés nourris à base de formules infantiles (FI) au soja présenteraient des différences de maturation sexuelle par rapport à des enfants allaités ou nourris à base de FI au lait de vache.

Le suivi d’une cohorte de nouveau-nés a en effet montré une maturation sexuelle plus importante au niveau des cellules épithéliales du vagin et de l’urètre avec des FI au soja versus lait de vache ou allaitement même si cet effet s’estompe avec le temps. En outre, l’involution naturelle de l’utérus est plus lente dans les mêmes situations.

À LIRE ÉGALEMENT

Par contre, l’utilisation de FI au soja ne semble pas engendrer de différences significatives sur la maturation des bourgeons mammaires ou les taux circulants d’hormones (FSH et oestradiol).

odio dapibus Curabitur leo. diam risus consequat.