Vous lisez : La consommation de lait et de produits laitiers diminue de 40% le risque de fracture
Études Pathologies

La consommation de lait et de produits laitiers diminue de 40% le risque de fracture

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 10 novembre 2014 / Date de mise à jour : 08 août 2019

La consommation de lait et de produits laitiers diminue de 40% le risque de fracture


Lecture
Zen

Cette étude montre que les personnes âgées qui consomment le plus de lait et de produits laitiers présentent moins de risque de fracture du col du fémur que les autres. L’étude confirme aussi qu’une meilleure densité osseuse est associée à un risque plus faible de fracture.

Sahni S., Mangano K. M. , Tucker K. L. et col (2014) Protective Association of Milk Intake on the Risk of Hip Fracture: Results from the Framingham Original Cohort, Journal of Bone and Mineral Research; DOI 10.1002/jbmr.2219

Cette étude montre que les personnes âgées qui consomment le plus de lait et de produits laitiers présentent moins de risque de fracture du col du fémur que les autres. L’étude confirme aussi qu’une meilleure densité osseuse est associée à un risque plus faible de fracture.lait et produits laitiers diminuent le risque de fracture
La fracture du col du fémur est largement liée à l’ostéoporose. Elle conduit à des hospitalisations, une fois sur deux à un handicap et une fois sur cinq est liée au décès du patient.
Cette étude prospective débutée en 1988 a suivi 764 hommes et femmes âgées en moyenne de 77 ans sur une durée moyenne de 12 ans à Framingham (Massachusetts, USA)
Les participants ont rempli un questionnaire semi quantitatif de fréquence de consommation alimentaire mis au point par le professeur Willett de l’université de Harvard. Ce questionnaire a permis d’évaluer leur consommation de lait. Leur densité minérale osseuse a également été mesurée au niveau du col du fémur. 97 fractures du col du fémur ont été recensées au cours du suivi.
Après ajustement sur de nombreux facteurs confondants :
Chez les plus gros consommateurs de lait ( supérieure ou égale à 7 portions/ semaine ; 1 portion américaine = 240ml de lait) le risque de fracture diminuait de 43% par rapport à ceux qui n’en consommaient pas. Un résultat toutefois non significatif (P=0,078).
Les résultats montrent également une relation faible mais significative entre une meilleure densité osseuse et un plus faible risque de fracture.
On peut noter qu’il n’a pas été tenu compte de la consommation de produits laitiers au cours de l’enfance et de l’adolescence ce qui a une répercussion sur la santé osseuse au long terme. Cependant les résultats de cette longue étude d’environ 10 ans réalisée auprès d’une population âgée d’hommes et de femmes encouragent à une consommation régulière de 3 produits laitiers par jour, en application des recommandations nutritionnelles françaises.

Vous pourriez être intéressé(e) par

felis porta. et, dolor sit elit. libero