Vous lisez : La consommation de lait et de produits laitiers pauvres en matière grasse diminue le risque d’une pression artérielle trop élevée
Études Aliments

La consommation de lait et de produits laitiers pauvres en matière grasse diminue le risque d’une pression artérielle trop élevée

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 14 mars 2011 / Date de mise à jour : 27 janvier 2017

La consommation de lait et de produits laitiers pauvres en matière grasse diminue le risque d’une pression artérielle trop élevée


Lecture
Zen

La consommation, chez l’adulte, de lait ou de produits laitiers pauvres en lipides diminue le risque d’une pression artérielle élevée. C’est ce que montre une méta analyse de la littérature portant sur 45000 sujets.

Ralston RA, Lee JH, Truby H et al. (2011) A systematic review and meta-analysis of elevated blood pressure and consumption of dairy food, Journal of Human Hypertension, in press

La consommation, chez l’adulte, de lait ou de produits laitiers pauvres en lipides diminue le risque d’une pression artérielle élevée. C’est ce que montre une méta analyse de la littérature portant sur 45000 sujets.29% de la population mondiale va souffrir d’hypertension artérielle (HTA) d’ici 2015. La prévention et le traitement de l’HTA sont devenus une priorité de santé publique. L’HTA est liée à des facteurs génétiques et environnementaux. On peut diminuer la pression artérielle en diminuant la consommation de sel et d’alcool, et en augmentant la consommation de potassium. L’intérêt d’une diminution du poids et le choix d’une alimentation riche en fruits et légumes et en laitages pauvres en lipides a été démontré.
7 banques de données et 5 études regroupant 45000 sujets et 11500 cas de pression artérielle élevée ont été examinés.
L’analyse des données montre que la consommation de lait et produits laitiers est associée à une diminution de 13% du risque d’une pression artérielle élevée. Cette diminution du risque est de 16% si on ne considère que les laitages pauvres en matière grasse, les laitages riches en matière grasse ne montrent en fait aucun lien.
Une analyse par type de produit laitier montre qu’une consommation de fromage ne donne pas de résultat significatif mais qu’une consommation de lait ou yaourt (y compris au lait entier) est associée à une diminution de 8% du risque.
L’action bénéfique des produits laitiers serait liée à leur teneur en calcium, magnésium, potassium, vitamine D et lactotripeptides issus des protéines et libérés lors de la digestion.

Vous pourriez être intéressé(e) par

vulputate, pulvinar commodo et, tempus leo. quis