Vous lisez : L’acné des adolescents français : y-a-t-il un lien avec leur alimentation ou le tabagisme ?
Études Aliments

L’acné des adolescents français : y-a-t-il un lien avec leur alimentation ou le tabagisme ?

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 15 juin 2015 / Date de mise à jour : 22 décembre 2016

L’acné des adolescents français : y-a-t-il un lien avec leur alimentation ou le tabagisme ?


Lecture
Zen

Une corrélation positive entre la consommation de sucreries, de chocolat et de cannabis a été retrouvée chez des adolescents ou de jeunes adultes souffrant d’acné. En revanche aucun lien n’a été établi avec la consommation de lait, d’alcool, de sodas ou de repas en restauration rapide.

Wolkenstein P, Misery L, Amici J-M et col. (2015) Smoking and dietary factors associated with moderate-to-severe acne in French adolescents and young adults: results of a survey using a representative sample, Dermatology ; 230:34-39 DOI:10.1159/000366195

Une corrélation positive entre la consommation de sucreries, de chocolat et de cannabis a été retrouvée chez des adolescents ou de jeunes adultes souffrant d’acné. En revanche aucun lien n’a été établi avec la consommation de lait, d’alcool, de sodas ou de repas en restauration rapide.

L’acné est une affection dermatologique répandue, essentiellement chez les adolescents et les jeunes adultes, 11% de la population française s’en plaignait en 2002. Elle est liée à des facteurs génétiques et environnementaux parmi lesquels l’alimentation et le tabac pourraient jouer un rôle.
Une étude française a recruté par internet 1375 personnes âgées de 15 à 24 ans, dont 809 femmes, atteintes d’acné, réparties entre « atteinte légère » (n=896),  « atteinte modérée » (n=429) et « atteinte sévère » (n=50). Un groupe témoin de 891 personnes n’ayant pas d’acné a également été constitué.
Un questionnaire a été adressé à chacun des participants des deux groupes pour évaluer leurs habitudes de consommation d’alcool, de soda, de lait, de sucreries et chocolat, de repas en restauration rapide, de tabac et de cannabis. Le poids et la taille étaient également recueillis.
La consommation quotidienne de sucreries et de chocolat est fortement associée au risque d’acné (OR= 2.38 (95% IC : 1.31-4.31)), de même pour la consommation régulière de cannabis  (OR= 2.88 95%IC : 1.55-5.37). En revanche, fumer au moins 10 cigarettes par jour est lié à un plus faible risque d’acné (OR= 0.44 (95%IC : 0.30-0.66)).
Concernant la consommation de lait, d’alcool, de sodas et de repas en restauration rapide, aucun lien n’apparaît, de même pour l’obésité et le surpoids.
Les résultats de cette étude montrent qu’il n’existe pas de lien entre certaines composantes typiques de l’alimentation des adolescents (fast food, lait, boissons sucrées et alcool) et l’acné. Au contraire, les sucreries et le chocolat y sont associés. Les mécanismes impliqués restent à déterminer.
Concernant le tabac et le cannabis, bien entendu, quelles que soient les associations retrouvées, leur consommation est déconseillée pour le premier et interdite pour le second. 

Vous pourriez être intéressé(e) par

Sed elit. justo massa felis accumsan consectetur