Vous lisez : Le comportement alimentaire et l’activité physique des femmes sont influencés par ce qu’elles considèrent comme étant la norme
Études Aliments

Le comportement alimentaire et l’activité physique des femmes sont influencés par ce qu’elles considèrent comme étant la norme

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 10 janvier 2011 / Date de mise à jour : 02 août 2019

Le comportement alimentaire et l’activité physique des femmes sont influencés par ce qu’elles considèrent comme étant la norme


Lecture
Zen

K. Ball, R. W. Jeffery, G. Abbott et al., Is healthy behavior contagious: associations of social norms with physical activity and healthy eating, International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity 2010 Dec; 7(1):86

Cette étude suggère que la norme sociale influence le comportement alimentaire et l’activité physique des femmes : Plus les femmes pensent que les autres femmes pratiquent une activité physique ou mangent sainement plus elles en font autant.

3610 femmes australiennes de 18 à 46 ans ont participé à cette étude. Le questionnaire auquel elles ont répondu a permis d’évaluer :

  • leur perception du comportement des autres femmes en termes d’activité physique et de comportement alimentaire sain,
  • si elles recevaient des encouragements à pratiquer une activité physique ou à manger sainement de la part de leur entourage (familiale, amical et professionnel),
  • et quelles étaient leurs propres habitudes alimentaires et activité physique.

Tous les paramètres suivis étaient positivement reliés à la norme sociale : « la pratique d’une activité physique de loisir modérée à vigoureuse », « la marche », « les déplacements en vélo », « la consommation de fruits et légumes » ou « la consommation de fast-food » et « la consommation de boissons sucrées ».
Selon les auteurs de l’étude, les femmes observant d’autres femmes physiquement actives ou ayant un comportement alimentaire « sain » considéreraient ces comportements comme « normaux » ou socialement souhaitables : Elles seraient donc plus enclines à les adopter, les considérant comme valorisant et comme facteurs d’insertion.

Vous pourriez être intéressé(e) par

Aliquam felis leo Sed tristique venenatis elementum eget velit,