Vous lisez : Le lait au chocolat, une boisson de récupération après l’effort
Études Populations

Le lait au chocolat, une boisson de récupération après l’effort

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 26 août 2019

Le lait au chocolat, une boisson de récupération après l’effort


Lecture
Zen

AMIRI, M. GHIASVAND, R. KAVIANI, M. « et col. » Chocolate milk for recovery from exercise: a systematic review and meta-analysis of controlled clinical trials. European Journal of Clinical Nutrition, 2019, 73, p. 835-849 (doi: 10.1038/s41430-018-0187-x).

Les effets du lait au chocolat sur les marqueurs de récupération après l’effort sont équivalents ou améliorés comparativement à ceux des boissons de récupération pour sportif.

Après la pratique d’un exercice, la consommation d’une boisson spécifique est recommandée pour favoriser la récupération. Le lait au chocolat, en raison de son contenu en glucides, protéines, lipides, eau et électrolytes peut représenter une boisson adaptée pour cette récupération post-exercice. Une revue de littérature et méta-analyse fait le point sur les effets du lait au chocolat sur les principaux marqueurs de la récupération. Onze essais contrôlés ont été inclus dans cette méta-analyse qui compare la consommation de lait au chocolat à celle de boissons de type placebo ou de boissons de récupération pour sportif contenant des glucides et des protéines additionnés ou non de lipides.

Les résultats de la méta-analyse ne montrent pas de différences significatives lorsque le lait chocolaté est comparé à l’ensemble des autres boissons de récupération ou placebo, pour les marqueurs de récupération considérés, à savoir :

  • le résultat au test du temps limite ou test de maintien d’un effort à une intensité définie ;
  • l’évaluation subjective de l’effort perçu ;
  • la fréquence cardiaque ;
  • les concentrations sériques en lactate et en créatine kinase.

L’analyse par sous-catégories met par contre en évidence un résultat amélioré au test du temps limite après la consommation de lait au chocolat, lorsque ce dernier est comparé aux boissons placebo uniquement ou aux boissons de récupération contenant des glucides, protéines et lipides. De la même façon, la consommation après l’effort de lait chocolaté est associée à une diminution de la concentration sérique en lactate, comparativement aux boissons de type placebo.

Les auteurs de cette méta-analyse mettent en avant que le lait chocolaté utilisé comme boisson de récupération après l’exercice engendre des effets équivalents ou améliorés, comparativement aux boissons de récupération du commerce. Même si des études complémentaires sont nécessaires, le lait chocolaté semble donc représenter une option économique et efficace pour la récupération post-exercice.

 

Vous pourriez être intéressé(e) par

sem, dolor ultricies ut dapibus pulvinar lectus ut