Vous lisez : Le soja est un allergène émergent
Études Pathologies

Le soja est un allergène émergent

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 02 septembre 2013 / Date de mise à jour : 02 août 2019

Le soja est un allergène émergent


Lecture
Zen

L’allergie au soja peut présenter des tableaux cliniques variés, du syndrome oral rosacé au choc anaphylactique. D’après le réseau d’allergo-vigilance, le soja est l’un des principaux allergènes émergeant.

Gomez-Andre S.A, Deschildre A, Bienvenu F et col (2012) Un allergène émergent : le soja ; Revue Française d’Allergologie, 52:448-453 doi : 10.1016/j.reval.2012.03.005

L’allergie au soja peut présenter des tableaux cliniques variés, du syndrome oral rosacé au choc anaphylactique. D’après le réseau d’allergo-vigilance, le soja est l’un des principaux allergènes émergeant.Le soja (Glycine max) responsable de réaction allergique peut se présenter sous diverses formes, fermentées ou non : tonyu (jus de soja),  tofu, miso (mélange de soja, riz ou orge, sel), shoyu (sauce soja), tempeh (graines entières trempées et cuites) ou natto. Le soja entre également dans la composition de nombreux produits industriels pour ces propriétés de viscosité ou de gélification (boulettes de viandes, nuggets, saucisses, desserts, produits de boulangerie…), d’où l’émergence de l’allergie au soja.
Les allergènes de soja sont classés en différentes familles : cupines (Glym5, Gly m6, globulines 15S ou 2S), prolamines (Glym1 et m2), homologues de pollens, oléosines impliquées dans la formation des huiles, albumine 2S et protéase P34.
Il s’agit surtout d’allergie IgE médiée avec tous les stades de sévérité, du syndrome oral au choc anaphylactique.
La prévalence de l’allergie alimentaire au soja isolée est faible, inférieure à 1% dans la population générale européenne. En revanche, elle concernerait 10 à 14% des enfants allergiques aux protéines de lait de vache et 3 à 6% des allergiques à l’arachide (et 67% des allergiques au soja le sont aussi à l’arachide). En Europe centrale, 10% des patients allergiques au pollen de bouleau seraient allergiques au soja. Le risque d’anaphylaxie sévère est plus élevé en cas d’allergie à l’arachide ou au pollen de bouleau associée. Il existe également des formes de sensibilité retardée avec des tableaux digestifs de type entérocolite. Bien que rares, des anaphylaxies  induites par l’exercice ont été rapportées après absorption de tofu.
Le diagnostic est basé sur l’histoire clinique et  des prick tests réalisés avec de la crème ou du jus de soja. En cas de doute, des tests de provocation orale avec de la farine de soja, du tofu ou une boisson à base d’isolats seront nécessaires.
Le traitement consiste en un régime excluant les protéines de soja. Le soja étant un allergène à déclaration obligatoire depuis 2003, les patients doivent être éduqués à la lecture d’étiquette des produits proposés par l’industrie agroalimentaire.

Vous pourriez être intéressé(e) par

amet, risus. dapibus at Sed ut eleifend odio suscipit mi,