Vous lisez : Les polyphénols seraient anti-inflammatoires et influeraient sur certains mécanismes immunitaires
Études Nutriments

Les polyphénols seraient anti-inflammatoires et influeraient sur certains mécanismes immunitaires

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 29 novembre 2010 / Date de mise à jour : 26 juin 2019

Les polyphénols seraient anti-inflammatoires et influeraient sur certains mécanismes immunitaires


Lecture
Zen

Les effets anti-inflammatoires et sur l’immunité des polyphénols les rendraient intéressants dans la prévention ou le traitement de certaines maladies chroniques, mais la recherche doit encore le confirmer. De nouvelles études sont nécessaires pour mieux connaître les mécanismes d’action et confirmer les bénéfices potentiels.

Javier Gonzalez-Gallego, M. Victoria Garcia-Mediavilla, Sonia Sanchez-Campos and Maria J. Tunon, Fruit polyphenols, immunity and inflammation, British Journal of  Nutrition 2010 ; 104:S15–S27

Les effets anti-inflammatoires et sur l’immunité des polyphénols les rendraient intéressants dans la prévention ou le traitement de certaines maladies chroniques, mais la recherche doit encore le confirmer. De nouvelles études sont nécessaires pour mieux connaître les mécanismes d’action et confirmer les bénéfices potentiels.Les auteurs de l’article discutent de l’intérêt des polyphénols pour la santé ou pour la performance sportive. Ils passent en revue les résultats de plusieurs dizaines d’études scientifiques en prenant soin de distinguer les études in vitro, sur l’animal ou sur l’homme.
Dans l’ensemble, la consommation de polyphénols ou d’aliments riches en polyphénols semble avoir des effets potentiellement bénéfiques (par exemple, une baisse de marqueurs de l’inflammation tels que la CRP et l’IL-6 ou une diminution de l’expression de gènes inhibant l’apoptose de cellules cancéreuses). De très nombreuses pathologies pourraient donc être concernées, comme le diabète de type II, l’arthrite ou le cancer.
Toutefois, les mécanismes impliqués ne sont la plupart du temps que partiellement connus et les études donnent des résultats contradictoires, parmi lesquelles des études épidémiologiques ou d’intervention chez l’homme.
Concernant les sportifs, d’après les auteurs, rien ne permet de conclure à un bénéfice sur la performance ou la récupération de l’adoption d’un régime particulièrement riche en polyphénols ou du recours à une supplémentation.
En conclusion, les polyphénols sont des composants alimentaires qui semblent prometteurs, il en existe diverses sources dans l’alimentation : fruits, légumes, fruits secs, légumineuses, thé, café, cacao … Mais aujourd’hui les effets sont loin d’être formellement démontrés.

Vous pourriez être intéressé(e) par

dictum consequat. Aenean et, ipsum consectetur velit, ut