Vous lisez : Les publicités « saines » des fast food n’ont pas l’effet escompté
Études Aliments

Les publicités « saines » des fast food n’ont pas l’effet escompté

Temps de lecture : 2 minutes

Date de publication : 19 octobre 2015 / Date de mise à jour : 02 août 2019

Les publicités « saines » des fast food n’ont pas l’effet escompté


Lecture
Zen

Dans les pays anglo-saxons, des changements de réglementation ont obligé les différentes chaînes de restauration rapide à adapter le contenu de leur publicité visant les enfants en valorisant des menus « sains ». Cependant, cette étude anglaise montre que ce type de publicité n’incite pas les enfants à choisir des aliments plus « sains » lorsqu’ils se rendent dans un fast food, mais augmente seulement leur envie d'y aller.

E.J. Boyland, M. Kavanagh-Safran, J.C.G. Halford. (2015) Exposure to ‘healthy’ fast food meal bundles in television advertisements promotes liking for fast food but not healthier choices in children. British Journal of Nutrition; 113: 1012-1018

Dans les pays anglo-saxons, des changements de réglementation ont obligé les différentes chaînes de restauration rapide à adapter le contenu de leur publicité visant les enfants en valorisant des menus « sains ». Cependant, cette étude anglaise montre que ce type de publicité n’incite pas les enfants à choisir des aliments plus « sains » lorsqu’ils se rendent dans un fast food, mais augmente seulement leur envie d’y aller. Plusieurs études ont démontré le rôle néfaste des publicités alimentaires sur le comportement des enfants. Au regard de cela, la réglementation a évolué interdisant la promotion d’aliments riches en graisses et/ou sucres et/ou sel, etc.  Les publicités de restauration rapide se sont alors orientées vers la promotion de menus montrant des aliments « sains ».
Cette étude anglaise a mis en place un test expérimental afin d’observer l’impact de ces nouvelles publicités sur le comportement des enfants, notamment sur leur appréciation générale des « fast-food » et sur les choix d’aliments composant un menu type.
Cinquante-neuf enfants d’école primaire, âgés de 7  à 10 ans, ont été intégrés à cette étude. Ils ont regardé, à une semaine d’intervalle, un dessin animé entrecoupé de publicités pour des jouets et un dessin animé entrecoupé de publicités pour des jouets à l’exception d’une publicité pour un menu « sain » dans un « fast-food » (une boîte pour enfant contenant des bâtonnets de poisson frit, un sachet de fruit et une bouteille d’eau).
Après visionnage, les enfants ont été soumis à plusieurs tests tels que la sélection d’aliments à partir d’images, l’estimation de l’appréciation des chaînes de restauration rapide, et des évaluations sur leurs connaissances nutritionnelles.
Les résultats montrent que le visionnage du spot publicitaire du menu fast-food « sain » n’oriente pas les enfants  vers des aliments plus sains mais augmente l’attrait des enfants pour ce type de restauration rapide. Après avoir vu la publicité alimentaire, les enfants ayant les plus faibles connaissances nutritionnelles ont même sélectionné les aliments contenant le plus d’énergie.
Cette étude montre pour la première fois l’impact négatif de ce type de publicité sur le choix alimentaire des enfants.  Toutefois, la taille de l’échantillon reste tout de même insuffisante pour généraliser à l’ensemble des enfants. De plus, l’étude ne prend pas en compte l’exposition des enfants en dehors des séances de tests sachant que ce type de publicité a une fréquence importante à la télévision.
Pour contrer l’épidémie d’obésité infantile, il serait souhaitable que les résultats de ce type d’étude soient pris en compte dans la réflexion générale. 

Vous pourriez être intéressé(e) par

mattis leo. facilisis luctus nunc elementum sit Nullam libero