Vous lisez : Plus de probiotiques : moins de rhumes et d’absentéisme scolaire ?
Études Nutriments

Plus de probiotiques : moins de rhumes et d’absentéisme scolaire ?

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 11 février 2013 / Date de mise à jour : 09 janvier 2017

Plus de probiotiques : moins de rhumes et d’absentéisme scolaire ?


Lecture
Zen

La consommation quotidienne de Lactobacillus acidophilus et Bifidobacterium bifidum diminueraient la fréquence et l’intensité du rhume chez les enfants.

Rerksuppaphol  S, Rerksuppaphol L (2012) Randomized controlled trial of probiotics to reduce common cold in schoolchildren, Pediatrics International ; 54:682-687

La consommation quotidienne de Lactobacillus acidophilus et Bifidobacterium bifidum diminueraient la fréquence et l’intensité du rhume chez les enfants.

Cette étude contrôlée randomisée réalisée en double aveugle en Thaïlande a vérifié l’existence d’un bénéfice immunitaire de la consommation biquotidienne de deux souches de bactéries communément présentes dans différents laits fermentés (Lactobacillus acidophilus et Bifidobacterium bifidum).
76 écoliers thaïlandais de 8 à 13 ans ont reçu durant les 3 mois d’hiver soit une capsule contenant les deux souches à prendre 2 fois par jour (minimum 10 9 de chaque souche par capsule), soit un placebo. L’apparition des symptômes ou évènements suivant ont été enregistré : fièvre, toux, rhinorrhée, vomissements, diarrhée, consommation d’antibiotiques et absentéisme scolaire.

Les « probiotiques » ont eu un effet bénéfique significatif. 95% des enfants du groupe « placebo » ont eu un rhume contre 77% des enfants du groupe « probiotique ».

Soixante-trois pour cent des enfants du groupe « placebo » ont souffert de fièvre contre 35% du groupe « probiotiques ». De plus, 35% des enfants du groupe « placebo » ont eu des jours d’absence liés au rhume contre seulement 5% des enfants du groupe « probiotiques ».

Les deux souches étudiées pourraient donc exercer, en synergie, une action immuno-modulatrice favorable. Les auteurs souhaitent que des études multicentriques soient conduites à plus grande échelle.

Vous pourriez être intéressé(e) par

commodo sed pulvinar mattis Aenean Lorem eleifend porta. libero risus libero. consectetur