Vous lisez : Potassium et accident vasculaire cérébral, une nouvelle méta-analyse
Études Aliments

Potassium et accident vasculaire cérébral, une nouvelle méta-analyse

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 07 juillet 2014 / Date de mise à jour : 24 août 2016

Potassium et accident vasculaire cérébral, une nouvelle méta-analyse


Lecture
Zen

Certains résultats divergents avaient jeté le doute, mais cette méta-analyse confirme le rôle protecteur du potassium vis-à-vis du risque d’accident vasculaire cérébral.

D’Elia L, Iannota C, Sabino P et col (2014) Potassium rich diet and risk of stroke: Updated meta-analysis, Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Disease ;, httpp://dx.doi.org/10.1016/j.numecd.2014.03.001

Certains résultats divergents avaient jeté le doute, mais cette méta-analyse confirme le rôle protecteur du potassium vis-à-vis du risque d’accident vasculaire cérébral.
L’hypertension artérielle est une cause majeure de maladies cardiovasculaires et, notamment, de l’accident vasculaire cérébral (AVC). L’intérêt d’une alimentation riche en potassium pour diminuer la pression artérielle et le risque cardiovasculaire semble bien établi. Toutefois une étude hollandaise parue en 2014 suggérait qu’il n’y avait pas de relation entre l’apport en potassium et l’AVC.
Les auteurs de la présente méta-analyse ont donc actualisé leur précédente étude afin de vérifier l’existence ou non d’un effet protecteur du potassium.
Ils remarquent en premier lieu que l’étude hollandaise utilisait un questionnaire alimentaire non validé pour les électrolytes et que les femmes âgées étaient surreprésentées, ce qui peut fausser le résultat.
Dans leur analyse, ils ont retenu 12 études (en tout 14 cohortes, 333 250 participants et 10 659 événements recensés). La conclusion de ces études confirme une diminution du risque d’AVC de 20% (p<0,01) chez les plus gros consommateurs de potassium comparés aux plus faibles.
De surcroit, l’analyse dose-réponse montrait que chaque gramme de potassium consommé par jour diminue de 10% le risque d’AVC.
Les données confirment l’intérêt du potassium pour la prévention de l’AVC. Sur le plan pratique, rappelons que les principaux pourvoyeurs de potassium sont les fruits et légumes, les légumes secs et les laitages.

Vous pourriez être intéressé(e) par

Aliquam sed dolor et, Sed felis massa