Vous lisez : Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral
Études Aliments

Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

Temps de lecture : 1 minute

Date de publication : 22 octobre 2012 / Date de mise à jour : 13 janvier 2017

Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral


Lecture
Zen

Comparé à d’autres boissons, la consommation de soda, normal ou light, augmenterait le risque d’accident vasculaire cérébral.

Bernstein A, de Koning L, Flint A et col (2012) Soda consumption and the risk of stroke in men and women, American Journal of Clinical Nutrition; 95:1190-9

Comparé à d’autres boissons, la consommation de soda, normal ou light, augmenterait le risque d’accident vasculaire cérébral.Aux Etats-Unis, une étude réalisée auprès de 84 085 femmes et 43 371 hommes, suivis pendant respectivement 28 et 22 ans, a dénombré 2 938 accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les femmes et 1 416 chez les hommes. Les participants répondaient tous les 4 ans à un questionnaire de santé, précisant la consommation de tabac et l’activité physique, et remplissaient également un questionnaire alimentaire.

La consommation de soda une fois par jour ou plus, qu’il soit sucré ou light, augmente le risque de faire un AVC en comparaison à une consommation nulle (risque relatif de 1,16). Résultat obtenu après élimination des facteurs confondants, y compris hypertension et diabète.

Remplacer une fois par jour le soda par du café, décaféiné ou non, diminue le risque d’AVC de 9 à 10%. La consommation de lait écrémé plutôt que de soda light diminue le risque de 11%. Le thé et le jus d’orange limitent aussi le risque.

Par ailleurs, les plus grandes consommatrices (une fois par jour ou plus) de sodas sucrés montraient un plus grand risque d’AVC ischémique alors que les consommatrices de sodas light montraient un plus grand risque d’AVC hémorragique.

Pour prévenir les AVC, les auteurs de l’étude suggèrent que les buveurs soda en diminuent leur consommation pour leur substituer petit à petit du lait, du thé ou du café.

Vous pourriez être intéressé(e) par

Nullam Phasellus fringilla consequat. et, quis, ut facilisis nunc dapibus tempus