Vous lisez : Végétariens et végétaliens : attention à la carence en vitamine B12
Études Populations

Végétariens et végétaliens : attention à la carence en vitamine B12

Temps de lecture : 1 minute

Végétariens et végétaliens : attention à la carence en vitamine B12


Lecture
Zen

Les végétariens sont exposés à un risque accru de carence en vitamine B12.

Pawlak R, Parrott SJ, Raj S, Cullum-Dugan D, Lucus D (2013) How prevalent is vitamin B12 deficiency among vegetarians ?, Nutrition Reviews; DOI 10.1111/nure.12001.

Les végétariens sont exposés à un risque accru de carence en vitamine B12.La vitamine B12 est caractéristique des produits animaux, aucun aliment végétal non enrichi n’est une source suffisante de vitamine B12. Les végétariens, qui font le choix de ne pas consommer d’aliments d’origine animale, sont donc plus exposés à un risque de carence.
Cet article reprend les résultats de 18 études qui évaluent le  statut en vitamine B12 dans plusieurs populations (Pays-Bas, Etats-Unis, Allemagne, Ethiopie, Royaume-Uni, Chine, Inde, Nouvelle-Zélande, Norvège) qui adhèrent à différents types de régimes végétariens (semi végétarien, macrobiotique, lacto-végétarien, ovo-lacto-végétarien, végétalien, crudi-végétalien).

Les résultats montrent des carences en vitamine B12 chez 62% des femmes enceintes, 25 à 86% des enfants, 21 à 41% des adolescents et 11 à 90% des adultes et personnes âgées. De plus, les personnes ayant adhéré à un régime végétarien depuis leur naissance semblent plus carencées que celles qui ont adopté ce régime plus tardivement.

À LIRE ÉGALEMENT

Selon étude allemande de 2001, 1 végétarien sur 3 et presque 1 végétalien sur 2 sont carencés.
Comme la réserve en vitamine B12 dans l’organisme est particulièrement importante, une carence peut prendre des années à apparaître. Une hypovitaminose B12 peut se manifester par des troubles hématologiques (anémie de Biermer) entrainant notamment une fatigue généralisée, des troubles digestifs ou des troubles neurologiques.

Un régime végétarien mal conduit ou trop restrictif peut induire des carences nutritionnelles. Une consommation suffisante d’œufs et de produits laitiers est essentielle pour couvrir correctement les besoins en vitamine B12.

accumsan pulvinar porta. Curabitur elementum venenatis, ut commodo libero. neque. consectetur lectus