AccueilArticlesPopulationsRéférences nutritionnelles pour les enfants et les adolescents

Références nutritionnelles pour les enfants et les adolescents

Article
Publié le 02/11/2021
Publié le 02/11/2021
Temps de lecture : 9 minutes

La catégorie des enfants est subdivisée en 4 sous-groupes proches de la « classification » scolaire française :

  • Les enfants en école maternelle
  • Les enfants en école élémentaire
  • Les adolescents scolarisés au collège
  • Les adolescents scolarisés au lycée

Références Nutritionnelles en protéines, lipides, glucides et fibres

Outre les composantes habituelles de la dépense énergétique (métabolisme de base, thermogenèse alimentaire et dépense liée aux activités physiques), l’enfance et l’adolescence sont caractérisées par des besoins spécifiques liés à la croissance.

Ainsi, le besoin énergétique journalier (BEJ) des enfants et des adolescents de 4 à 17 ans peut être calculé en multipliant le métabolisme de base (MB) par le niveau d’activité physique (NAP) augmenté de 1% pour la croissance.

Pour les enfants de 4 à 9 ans, le NAP peut varier de 1,4 à 1,8. Pour les adolescents de 10 à 17 ans, il varie de 1,4 à 2.

L’ANSES s’est basé sur les besoins énergétiques moyens par tranche d’âge proposés par l’EFSA (2019). Ce besoin énergétique est à répartir quotidiennement entre les différents nutriments énergétiques comme indiqué dans le tableau ci-après.

HLG : hors lactose et galactose

Protéines

Concernant les protéines, la limite basse permet de couvrir le besoin, sans le surestimer, quels que soient la stature et le NAP des enfants. A propos de la limite haute, il n’existe pas d’étude permettant de la définir précisément, elle augmente donc avec l’âge pour correspondre aux valeurs de l’adulte à partir de 18 ans.

Lipides

En l’absence de précisions nouvelles sur l’aspect qualitatif des lipides, les recommandations de mai 2011 continuent de s’appliquer.

Glucides

Les recommandations identifiées relatifs aux glucides chez l’adulte s’appliquent. Les apports maximaux en sucres HLG (hors lactose et galactose) ont été transposés de l’adulte à l’enfant, ils sont donc de :

  • 60 g par jour entre 4 et 7 ans
  • 75 g par jour entre 8 et 12 ans
  • 100 g par jour entre 13 et 17 ans

Le non-dépassement de ces valeurs seuils est un enjeu de santé publique. L’ANSES alerte sur la consommation excessive de sucre chez les enfants, notamment les plus jeunes : 99 g par jour de glucides hors amidon entre 0 et 10 ans selon INCA3.

Fibres et eau

Enfin, concernant les valeurs nutritionnelles de référence pour les fibres et l’eau, elles n’ont pas été reprécisées officiellement par l’ANSES qui utilise celles de l’EFSA dans son rapport.

Références Nutritionnelles en vitamines

Les références nutritionnelles en vitamines ont la plupart du temps étaient extrapolées à partir de celles de l’adulte et augmentent progressivement avec l’âge (sauf pour la vitamine D). Chez les adolescents à partir de 15 ans, une distinction fille / garçon est fréquente et parallèle à celle réalisée entre la femme et l’homme de plus de 18 ans.

Comme chez l’adulte également, les recommandations en vitamines B1 et B3 sont exprimées et doivent être ajustées en fonction du besoin énergétique.

Vitamines LIPOSOLUBLES

BNM : Besoin Nutritionnel Moyen – RNP : Référence Nutritionnelle pour la Population – Apport Satisfaisant – LSS : Limite Supérieure de Sécurité – ER : Equivalent Rétinol

Vitamines HYDROSOLUBLES

BNM : Besoin Nutritionnel Moyen – RNP : Référence Nutritionnelle pour la Population – Apport Satisfaisant – LSS : Limite Supérieure de Sécurité – EN : Equivalent Niacine – Equivalent Folates Alimentaires

Seule la couverture de la RNP en vitamine D reste difficile à atteindre chez l’enfant et l’adolescent de 4 à 17 ans. Cette valeur, définie pour une synthèse cutanée nulle, n’est pas atteignable par l’alimentation habituelle. La pratique d’activité de plein air est indispensable pour permettre une synthèse endogène complémentaire.

Les références nutritionnelles pour la choline sont :

Références nutritionnelles en minéraux et oligo-éléments

Comme pour les vitamines, l’ANSES a réévalué les RNP en minéraux et oligo-éléments pour les enfants et les adolescents. Ces références n’avaient pas été actualisées depuis 2001.

Pour certains de ces micronutriments, de légères différences au niveau des tranches d’âge existent (voir tableaux 3 et 4 Groupes de population spécifiques).

La couverture de ces besoins par une alimentation équilibrée ne semble pas poser de problème, hormis pour :

  • Le calcium chez les filles de 4 à 6 ans et de 11 à 14 ans
  • Le fer pour tous les enfants entre 7 et 10 ans.
Les repères alimentaires pour les enfants
 
Selon l’ANSES, les repères alimentaires prévus pour les adultes constituent des repères valables pour les enfants et les adolescents en surveillant les aliments vecteurs de calcium et de fer, pour lesquels un risque d’insuffisance d’apports existe chez certaines tranches d’âge.
 
Cependant, les besoins énergétiques étant différents, il convient d’adapter la taille des portions.
 
Le Haut Conseil de la Santé Publique a ainsi récemment proposé :
– La moitié de la taille d’une portion d’un adulte pour un enfant entre 3 et 6 ans,
– Une portion inférieure d’environ 1/3 à la taille de la portion d’un adulte entre 7 et 11 ans,
– Une portion égale à celle de l’adulte au début de l’adolescence,
– Une portion supérieure à celle de l’adulte pendant la période de croissance importante, entre 15 et 17 ans environ.

ANSES, Rapport d’expertise collective « Actualisation des repères du PNNS : élaboration des références nutritionnelles » (2016)

ANSES, Rapport d’expertise collective « Repères alimentaires pour les populations spécifiques » (2019)

ANSES, Rapport d’expertise collective « Actualisation des Apports nutritionnels conseillés pour les acides gras » (2011)

ANSES, Rapport d’expertise collective « Étude individuelle nationale des consommations alimentaires 3 (INCA3) » (2017)

ANSES, Rapport d’expertise collective « Les références nutritionnelles en vitamines et minéraux » (2021)

HCSP, Avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans (2020)

Cet article fait partie de notre dossier
Nos ressources exclusives
Congrès 2021 de la Société Française de Pédiatrie
Le confinement a-t-il altéré la santé des enfants ? Identifier l’impact du confinement sur la santé des enfants et agir en pratique contre les déséquilibres alimentaires et la sédentarité.
Consulter la page