AccueilBrèves scientifiquesNutrimentsQuelle est la consommation de FODMAPs chez les adultes français ?

Quelle est la consommation de FODMAPs chez les adultes français ?

Brèves scientifiques
Publié le 04/10/2021
Publié le 04/10/2021
Temps de lecture : 3 minutes
Quelle est la consommation de FODMAPs chez les adultes français ?
Shutterstock

L’apport moyen en FODMAPs est égal à 19 g/j dans un large échantillon d’adultes français. Une consommation plus élevée de FODMAP est associée à un statut de non-fumeur, ainsi que des revenus et un niveau d’activité physique plus élevés.

Les oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles (FODMAPs) sont suspectés de jouer un rôle clé dans l’apparition des symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Les données de la cohorte française Nutrinet Santé ont été utilisées pour évaluer la consommation de FODMAPs et son association avec des caractéristiques sociodémographiques. Plus de 109 000 adultes français (dont 78 % de femmes) ont participé à cette étude transversale, chacun ayant répondu à un minimum de trois enregistrements alimentaires de 24 heures.

Les résultats montrent une consommation moyenne de FODMAPs égale à 18,9 ± 9,5 g par jour dans la population étudiée, correspondant à 3,7 ± 2,0 % de l’énergie totale ingérée quotidiennement. Parmi ces FODMAPs ingérés, le plus grand contributeur est le lactose (apport moyen = 10,3 ± 7,5 g/j), suivi du fructose en excès par rapport au glucose (4,3 ± 3,8 g/j), des fructanes (2,1 ± 1,5 g/j), des polyols (1,7 ± 2,1 g/j) et enfin des galacto-oligosaccharides (0,4 ± 0,4 g/j).

Les auteurs relèvent que plus de la moitié des participants (55,8 %) ont des apports en FODMAPs supérieurs à 16 g/j, alors que 12 % ingèrent moins de 9 g de FODMAPs quotidiennement. Il apparaît, après ajustement sur l’énergie totale ingérée, qu’un apport plus élevé de FODMAPs (≥ 16 g/j, comparativement à < 9 g/j) est associé au fait d’être une femme, d’être non-fumeur, d’avoir des revenus plus élevés et de pratiquer plus d’activité physique (P < 0,0001).

En conclusion, cette étude montre que la consommation de FODMAPs, dans un large échantillon d’adultes français issu de la population générale, est d’environ 19 g/j, avec plus de la moitié de la population ayant un apport supérieur à 16 g/j.

SCHNEIDER, E. SABATE, JM. BOUCHOUCHA, M. « et col. » FODMAP Consumption by Adults from the French Population-Based NutriNet-Santé Cohort. The Journal of Nutrition, 2021, nxab207, doi: 10.1093/jn/nxab207.