Vous lisez : L’effet des acides gras sur la satiété ne varie pas en fonction de leur degré de saturation
Études Nutriments

L’effet des acides gras sur la satiété ne varie pas en fonction de leur degré de saturation

Temps de lecture : Moins d'une minute

Date de publication : 17 juin 2010 / Date de mise à jour : 27 janvier 2017

L’effet des acides gras sur la satiété ne varie pas en fonction de leur degré de saturation


Lecture
Zen

Les graisses saturées ne sont pas plus obésogènes que les polyinsaturées ou les mono-insaturées.

Strik CM, Lithander FE, McGill AT, Macgibbon AK, McArdle BH, Poppitt SD. No evidence of differential effects of SFA, MUFA or PUFA on post-ingestive satiety and energy intake: a randomised trial of fatty acid saturation. Nutr J. 2010;9(1):24.

Les graisses saturées ne sont pas plus obésogènes que les polyinsaturées ou les mono-insaturées.Dans cette étude, chaque sujet (n=18, masculins en bonne santé) devait consommer un petit déjeuner isocalorique (environ 480 kcal) et isolipidique soit riche en AGPI (76% des AG totaux), soit riche en AGMI (76%), soit riche en AGS (65%). On évaluait ensuite leur sensation de satiété.
Il n’y a pas eu de différence induite par les 3 petits déjeuners sur la satiété : les états de faim, évalués via des échelles analogiques visuelles entre la consommation du petit déjeuner et le déjeuner 3h30 après, n’étaient pas différents, la prise énergétique consommée au déjeuner non plus.
n’affectent pas de façon différente la satiété.
Cela reste une étude comportementale à court terme. Néanmoins, elle tend a montrer que les acides gras, qu’ils soient mono-insaturés, polyinsaturés ou saturés, n’affectent pas de façon différente la satiété.

Vous pourriez être intéressé(e) par

Lorem accumsan justo elit. vulputate, libero. non efficitur. mi, Praesent sed pulvinar